Le SWOLF ou Comment Mesurer l’Efficience d’une Nage

Définition du SWOLF

Le SWOLF est l’association des anglicismes SWIM et GOLF. Peu explicite comme terme, voici de quoi il s’agit : Le SWOLF est un score calculé comme la somme du temps (en secondes) mis pour réaliser une longueur de piscine et du nombre de cycle de mouvements (bras droit + bras gauche) effectués pour parcourir cette longueur.

Par exemple, si vous effectuez une longueur de 25 mètres en 26 secondes en effectuant 12 cycles bras droit + bras gauche, votre SWOLF sera de 26 + 12 = 38.

Des montres Garmin peuvent calculer votre SWOLF et vous aider à l’améliorer. Notamment les montres Garmin SWIM, la GARMIN Forerunner 920XT ou encore la Garmin Fenix 3

Calcul SWOLF

Attention cependant, car dans une piscine de 50 mètres, la valeur du SWOLF ne prendra pas du tout les mêmes valeurs. Si on considère que le temps mis pour effectuer une longueur de 50 mètres est égal à deux fois celui mis pour effectuer une longueur de 25 mètres et qu’on double également le nombre de cycles de mouvements, on obtiendra un SWOLF de 52 + 24 = 76. Deux SWOLF sont donc comparables uniquement s’ils sont calculés dans des piscines de même longueur.

Comprendre le SWOLF

Le SWOLF va être l’indicateur de l’efficience d’une nage. Pourquoi parler d’efficience ? Car la natation étant un sport de technique, il est important d’évaluer les moyens mis en œuvre pour arriver à un résultat.

Calcul du SWOLF

Plus clairement, avoir une nage efficiente consistera à minimiser le nombre de mouvements pour effectuer une longueur en un temps donné.

Cas 1 : un nageur effectue une longueur de 25 mètres en 28 secondes et en effectuant 10 cycles de mouvements. Il obtiendra un SWOLF de 38.

Cas 2 : un nageur effectue une longueur de 25 mètres en 25 secondes et en effectuant 13 cycles mouvements. Il obtiendra également un SWOLF de 38.

Dans le premier cas, chaque cycle a permis au nageur d’effectuer une distance plus grande que dans le second cas (en moyenne 2,5 mètres par cycle contre 1,92 mètres par cycle).

On comprend alors que le SWOLF pourra prendre une valeur identique malgré deux types de nage bien différente :

  • Une nage lente et composée d’un très faible nombre de cycles (synonyme d’une bonne glisse).

  • Une nage rapide et composée d’un nombre plus important de cycles (synonyme d’une cadence de bras élevée).

Crawl

Ce dernier point permet notamment de faire apparaître une des limites du SWOLF. On pourra améliorer celui-ci sans pour autant améliorer sa technique de nage, mais uniquement en fournissant un effort plus important. C’est pourquoi il sera important de regarder en parallèle et de façon plus indépendante le nombre de mouvements réalisés (et non plus de cycles de mouvements) pour effectuer une longueur de piscine.

Le SWOLF pour progresser

Ce SWOLF Score permet de comprendre qu’une bonne nage sera la combinaison d’une vitesse de nage élevée et d’un faible nombre de mouvements afin d’atteindre celle-ci. Cela signifiera que chaque mouvement propulsera le nageur « vite et loin », et par conséquent la nage sera caractérisée par un SWOLF Score faible.

Pour atteindre cet optimum, j’en reviens à Natation : Méthode d’entraînement pour tous et la progression en 3 étapes distinctes :

  • Nager doucement tout en cherchant à réduire le nombre de mouvements, ce qui vous donnera une valeur SWOLF0.

  • Progressivement élever la vitesse de nage tout en conservant un nombre de mouvements faible, afin d’atteindre une valeur SWOLF1 tel que SWOLF1 < SWOLF0.

  • Progressivement augmenter les longueurs des séries tout en veillant à conserver une valeur de SWOLF égale à SWOLF1.

A titre indicatif et pour conclure, sachez que le SWOLF record est de 45, détenu par Aleksandr Popov en piscine de 50 mètres, mais que les nageurs professionnels tournent plus généralement aux alentours de 60.

9 comments on “Le SWOLF ou Comment Mesurer l’Efficience d’une Nage”

  1. Eric Berniolles Répondre

    L’efficience de nage est un facteur d’économie de nage car il y a une relation entre l’augmentation des mouvements de bras et jambes et l’augmentation du rythme cardiadique synonyme d’augmentation d’oxygène.
    D’où l’importance surtout pour un triathlète d’optimiser son indice de nage.

  2. Ping Natation, le travail paie enfin ! | Le Triple Effort

  3. Ping Le Tempo Trainer Pro pour optimiser sa nage | Le Triple Effort

  4. Ping Evaluer ses Progrès en Natation | Le Triple Effort

  5. Ping [Test] Suunto Ambit 3 Peak : j’abandonne la Fenix 2 ou pas ? | Endomorfun

  6. Ping Test de la Suunto Ambit3 Peak | Dose de Trail

  7. Chris Répondre

    Bonjour, j’ai lu votre article avec intérêt. Seule la dernière phrase me pose problème : Si le SWOLF est la somme de la distance et du nombre de mouvements, comment le SWOLF peut-il être inférieur à la distance parcourue ? Popov en piscine de 50m doit avoir au minimum un SWOLF de 50 (en admettant qu’il n’ai pas besoin de faire un seul mouvement pour faire ses 50m)…

    Merci pour vos précisions et bonne journée.

    • Pierre M Répondre

      Bonjour Christian, vous confondez longueur du bassin et temps mis pour parcourir cette longueur. Le SWOLF est un score calculé comme la somme du temps mis pour réaliser une longueur de piscine et du nombre de cycle de mouvements effectués pour parcourir cette longueur.

      • Chris Répondre

        Arf !!! Désolé d’avoir posé une question aussi sotte . Parfois on a une image dans la tête et tout raisonnement en devient perturbé. Désolé et merci pour la précision.
        Bravo pour le triple effort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *