A Qui le Tour ?

Ceci n’est pas un article sur le Tour de France, Froome, Quintana et autres Contador, mais sur un sujet qui concerne tous les cyclistes au quotidien. Le sport, et le vélo plus particulièrement, ce ne sont pas que de belles choses, c’est aussi des évènements dramatiques. Il y a deux semaines de cela, je découvre sur Facebook un post du club de Girou Triathlon à propos de l’un de ses membres à qui il est arrivé une tragique aventure. Percuté par un chauffard ivre alors qu’il se rendait à l’entraînement de vélo dominical du club, Nico 40 ans, marié et deux enfants ne retrouvera malheureusement jamais l’usage de ses jambes.

fauteuil roulant

Ce matin-même, je découvre (certes avec un peu de retard) les photos d’Alain dans un sale état. Alain, quelques années de plus que Nico, percuté par un chauffard un jeudi matin de juin alors qu’il rejoignait ses copains à Longchamp. Multiple fractures de la colonne vertébrale, traumatisme crânien, Alain est passé très proche, selon les mots de son chirurgien, d’une issue fatale. Pourtant Alain, que je croisais régulièrement à Longchamp, ce n’est pas le genre à griller les feux sans regarder, ce n’est pas le genre à être négligeant lors qu’il est sur son vélo, mais plutôt le genre de cycliste calme, réfléchi qui n’est pas à la minute près.

Et imaginez vous bien qu’après ce dramatique accident, Alain ne voudra plus jamais remonter sur un vélo : privé de son activité favorite avec ses copains qui faisait partie de son équilibre de vie.

chauffard

Je ne sais pas si c’est la loi des séries, mais que la vie est injuste. Car toutes les semaines, on retrouve les mêmes histoires tragiques dans les quotidiens régionaux. Chauffards ou comportement délibérément dangereux, les automobilistes ne mesurent pas les conséquences d’une collision avec un cycliste. Le sentiment d’être protégé comme dans une bulle donne lieu à cette attitude agressive. L’usage abusif du klaxon en est la preuve. Qui en marchant dans la rue se met à crier lorsque untel ou untel le gêne sur son chemin ? Qui insulte celui qui le bouscule légèrement sans faire exprès dans la rue ? Personne, et pourtant au volant ces attitudes sont monnaie courante. Face à ce sentiment de toute puissance, le cycliste est un être bien trop fragile pour qui la seule carrosserie reste son caque.

klaxon

Chaque fois qu’un conducteur me double de trop près, chaque fois qu’un taxi me serre contre le trottoir, chaque fois qu’un automobiliste a un comportement délibérément dangereux, je repense aux dramatiques conséquences que pourrait avoir le simple fait d’être déséquilibré. Mais depuis ce matin, lorsque je suis en vélo au milieu de la circulation, je repense à Nico, Alain et tous les autres, et me demande malheureusement qui sera le prochain. 🙁

3 comments on “A Qui le Tour ?”

  1. nfkb Répondre

    c’est un vrai problème +++

    c’est un peu couillon mais je viens d’investir dans un Radar Varia en espérant un petit mieux

  2. Pascal Lestable Répondre

    Hier soir je suis allé rouler à Longchamps et sur mon trajet retour pour revenir sur Nanterre, je prends la fameuse cote de l’Hôpital (avenue franklin roosevelt) et j’aperçois un camion de pompier dans la montée. Une fois dépassé, je me retourne et j’aperçois un cycliste allongé en position latéral de sécurité juste à côté du camion. Il y avait plusieurs personnes et les pompiers préparaient une civière. Cette personne avait très certainement dû aller rouler à Longchamps. je ne sais pas ce qui s’est passé. ça avait l’air grave…

    • Pascal Lestable Répondre

      si quelqu’un sait de qui il s’agit n’hésitez pas à donner des nouvelles. depuis hier soir j’ai toujours cette image en tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *