J+50 après l’Accident, le Début de la Fin ?

Pas de nouvelle, bonnes nouvelles”, voilà comment décrire les jours passés depuis mon dernier billet sur l’événement qui restera certainement d’un point de vue personnel comme le plus marquant de cette année de triathlon.

En un peu moins de trois semaines, j’ai progressivement repris droit sur la mobilité et sur les aptitudes physiques dont nous jouissons. Par la même occasion, j’ai là encore progressivement repris l’activité physique avec des séances de natation et de home trainer qui rythmait une partie de mon quotidien.

Home Trainer convalescence

Le home trainer est d’ailleurs devenu l’un de mes meilleurs amis de ces dernières semaines. A la fois pour remobiliser les muscles, pour faire travailler le cardio mais aussi pour le moral, je crois bien que je ne l’ai jamais pratiqué avec autant d’assiduité que dernièrement. J’ai même réussi il y a peu à faire monter le cœur à des niveaux rarement atteint par le passé. Comme quoi un peu de repos dans une saison de triathlon a du bon, chose que je n’oublierai pas à l’avenir.

Mais le rendez-vous important de ces derniers jours était la visite prévue chez le chirurgien avec la radio de contrôle 6,5 semaines après l’intervention.

Malgré le fait que je ne ressentais toujours aucune douleur et que d’un point de vue convalescence, tous les voyants semblaient être au vert, l’attente de ce rendez-vous m’a valu deux très mauvaises nuits à ruminer les choses.

Salle d'attente

Deux nuits, un aller-retour en bus et un dernier instant en salle d’attente pour finalement m’entendre dire que la consolidation osseuse est en bonne voie, et chose très importante, que le matériel installé dans l’os n’a pas bougé. La seule remarque désobligeante du chirurgien étant celle sur le volume de mon quadriceps droit par rapport au gauche.

😡

Sans crier victoire trop vite, les nouvelles sont donc positives même si accessoirement et malgré mes efforts, j’ai pris les kilos superflus qui font souffrir dans les bosses. Mais là n’est pas le plus important, j’ai même profité de l’instant pour en ouvrir une, espérant qu’il s’agit du début de la fin de cette malheureuse épreuve.

Chimay Bleue

9 comments on “J+50 après l’Accident, le Début de la Fin ?”

  1. Poolio Répondre

    Bonnes news, j’espère que toute cette histoire sera bientôt derrière toi 🙂

  2. mbu Répondre

    Bonne nouvelle et remets toi bien. Tu es toujours en arrêt ?
    Pour ce qui est de l’arrêt, j’ai toujours pensé qu’une coupure était une connerie, mais après mon opération et donc une coupure forcé, j’ai réalisé que j’étais en train de devenir un bon diesel à force de ne jamais couper. Après ma coupure forcée, mon cœur est reparti de plus belle et la motivation avec. Bref, il faut voir le positif dans le malheur 🙂 tu vas repartir sur une saison avec une motivation de folie, une grosse envie et un cœur qui ne demande qu’à souffrir 🙂

    • Pierre M Répondre

      Merci 🙂 , j’ai repris à peu près tout sauf la course à pied. Effectivement, cette coupure forcée est riche d’enseignement, et comme évoqué, je m’astreindrais à un coupure (non forcée j’espère) en fin de saison. Je serais même tenté d’essayer de mini coupure (2/3 jours) en pleine saison pour se ressourcer, faire autre chose et repartir de plus belle.

  3. JMB de l'ASVEL Répondre

    Tu fais une belle convalescence. Tu te remets super vite. J’avais mis 8 mois à me remettre d’une fracture d’un métatarse du pied et en moins de 2 mois tu es déjà sur le vélo! Impressionnant mais à l’image du bonhomme.
    Fabien, ton padawan, a un très gros potentiel ;-).
    A bientôt.

    JMB

    PS : Chimay très bon choix mais essaie la Westmalle 😉

    • Pierre M Répondre

      Salut Jean-Marc, effectivement la convalescence me semble bien rapide notamment lorsque je lis ici et là que pour le même type de fracture, certains ressentent encore des douleurs en marchant 4 mois après. J’ai surement eu de la chance de tomber sur un excellent chirurgien, associé à une rééducation “personnelle” efficace. Sur le moment, ces efforts pouvait sembler de trop mais rétrospectivement je ne regrette pas ce temps passé à essayer de retrouver des capacités physiques normales.

      Fabien a effectivement un énorme potentiel. Natation et course à pied n’en parlons pas, je me souviens encore des footings que nous faisions ensemble il y a deux ans. Le mental et l’envie de se faire mal sont également là, il ne te reste plus qu’à l’emmener découvrir le plaisir du vélo, les progrès suivront et d’ici quelques mois, il apportera beaucoup à l’ASVEL !

      PS : Westmalle triple excellent choix également, mais ce soir c’est Saint Feuillien et Trappist Quadruple 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *