Automobilistes vs Cyclistes

A parcourir les routes à vélo, nous croisons de nombreuses voitures, au milieu desquelles se trouvent parfois des chauffards irrespectueux ne comprenant pas que la route appartient à tout le monde. Voici un coup de gueule contre le comportement de certains automobilistes.

En un week-end, j’ai pu mesurer l’attitude de certaines personnes derrière le volant de leur véhicule. Je mets bien l’accent sur le mot certains, car 99% des automobilistes ont une attitude cordiale envers les cyclistes. Les 1% restants, une attitude bien moins respectueuse, sans se rendre compte de l’impact que peut avoir leur attitude en cas d’accident avec un cycliste ne possédant aucune autre protection que son casque.

vitesse en voiture

Je revenais donc d’un entraînement autour de l’hippodrome de Longchamp. En traversant le bois de Boulogne, un automobiliste a tout simplement grillé un feu rouge sous mon nez. Pas de casse étant donné qu’il s’agit d’un endroit où je reste toujours attentif. Mais en allant taper à son carreau pour lui faire remarquer qu’il aurait pu faire un peu plus attention, sa réaction fut pour le moins étonnante : “Je m’en fous, je t’ai pas écrasé et puis de toute façon vous les cyclistes vous vous croyez tout permis”.

Quelques minutes plus tard et quelques centaines de mètres plus loin, ce fut alors un automobiliste qui ouvrit sa portière sans regarder si quelqu’un arrivait avant de sortir. Évité de justesse, bien sûr j’eus le droit d’être invectivé alors que des excuses auraient semblées plus adaptées à la situation.

Doubler cycliste

Pas plus tard que le lendemain, ce fut sur les routes des Yvelines (78) que nous croisâmes un automobiliste pour le moins agressif. Nous étions alors un groupe de 5 à prendre successivement des relais sur une longue ligne droite en faux plat descendant. Un conducteur arriva dernière nous, nous klaxonna, nous doubla puis une fois devant nous, freina brusquement en mettant ses warnings pour nous faire comprendre que nous le gênions. De justesse nous réussîmes à éviter une éventuelle chute provoqué par cet à coup. Fier de lui, le chauffard accéléra ensuite sans que nous ne puissions rien faire. La fin est anodine, mais qu’aurait il pu se passer si l’un d’entre nous n’avait pas anticipé son freinage ou aurait manqué de réflexe ? A priori ça ne semblait pas être la préoccupation du conducteur…

Bien sûr les cyclistes ne sont exempts de tout reproche. Nous sommes nombreux à commettre des infractions au code de la route (qui en passant n’est pas toujours adapté, mais c’est un autre débat), nous sommes parfois involontairement agressifs et bien souvent hautains à circuler en ville entre les files de voitures et à nous affranchir des embouteillages. Néanmoins la route appartient à tout le monde. Et sur cette route, le cycliste est – avec le piéton – le plus vulnérable et le moindre déséquilibre peut entraver de gros dégâts.

Très franchement, je ne comprends pas bien ce qu’il se passe dans la tête des ces conducteurs. Sont-ils conscients des conséquences que leur attitude peut entraîner ? Sont-ils conscients qu’un cycliste qui chute peut sérieusement se blesser ? Sont-ils conscients qu’un manque de vigilance à notre égard peut nous être fatale ? Certains ne le sont pas, et comble des choses, ont parfois envers nous un comportement détestable et abscons.

 partageons la route

3 comments on “Automobilistes vs Cyclistes”

  1. Patrick Pligers Répondre

    Dans le même état d’esprit, est-ce que se faire klaxonner quand on n’emprunte pas la piste cyclable est normal ? Il me semble que prendre une piste cyclable est conseillé et non obligatoire. Surtout quand on regarde l’état des pistes cyclables 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *