Présentation du Capteur de Puissance Favero bePRO

Sur un marché des capteurs de puissance en plein essor, de nouveaux modèles sortent régulièrement. A côté des marques leader telle que SRM, Rotor ou Powertap, l’entreprise italienne Favero s’est également lancé dans le domaine avec son modèle bePRO.

Le capteur Favero BePRO est un capteur situé au niveau des pédales, selon la même typologie que les capteurs Powertap P1 ou les Garmin Vector. La mesure de puissance se fait sur chacune des pédales, néanmoins l’entreprise Favero propose également un modèle ne mesurant la puissance que d’un seul côté et qu’elle a appelé bePRO S.

Capteur puissance Favero Be pro

Les pédales sont vendues avec des cales spécifiques de type Look Kéo. Elles sont livrées avec tous l’outillage nécessaire à leur installation mais également avec toute la connectique et les chargeurs nécessaires à leur bon fonctionnement. Un manuel d’installation complet et rédigé en anglais est également fourni pour l’installation des pédales. Le tout est livré dans un packaging très bien fait.

Capteur Favero Be pro

Leur poids est annoncé à 312 grammes la paires, ce qui en fait un capteur léger. Les mesures de puissances sont comprises entre 0 et 2000W et elles offrent une résistance à l’eau de type IPX7, c’est-à-dire aux éclaboussures, à la pluie et à la neige, aux jets d’eau et à une exposition accidentelle à l’eau jusqu’à 1 mètre pendant 30 minutes maximum. Vendu 799€, le tout est garantie 2 ans.

Un logiciel est disponible sur le site de bePRO Favero. il permet de configurer les pédales, de mettre à jour le firmware et plus globalement d’améliorer la partie programme du produit. Un bon point notamment sur un capteur nouvellement présent sur le marché et qui subira très certainement des améliorations au fur et à mesure du temps.

Le montage des pédales

Les pédales Favero ne se monte pas comme de simples pédales. Elle demande un ajustement précis afin d’obtenir des mesures de puissance correctes. Le manuel (disponible uniquement en anglais) décrit toutes les opérations nécessaires à leur bonne installation. Tout le matériel nécessaire est fourni avec le capteur.

La première étape consiste à placer un marqueur sur chaque manivelle du pédalier. Pour se faire, il suffit de visser les deux axes au niveau des pédales afin d’ajuster l’outil qui va définir l’emplacement des marqueurs. Très simple, l’opération est à effectuer sur les deux manivelles de votre pédalier. Ce petit marqueur collé va alors servir de repère afin de monter correctement les deux pédales.

montage bePRO

montage bePRO 3

montage bePRO 2

La seconde partie de l’installation consiste à faire coïncider l’axe du marqueur avec l’axe dessiné sur chaque pédale. Il faut d’abord installer le contre écrou et la rondelle sur l’axe de la pédale (sans les serrer avec une clé sous peine d’abîmer le capteur) puis monter la pédale sur la manivelle en la serrant légèrement.

montage bePRO 4

Enfin, il reste à faire correspondre le marqueur placé sur la pédale avec le marqueur collé sur la manivelle tout en serrant le contre écrou de façon à ce qu’il vienne immobiliser la pédale. Cela reste à mon sens une phase qui demande un minimum de technique et de précision. Sans quoi les données fournies par le capteur seront totalement erronées (à ce sujet, la première fois que j’ai monté le capteur, j’ai mal serré ce contre écrou et lors de l’utilisation des pédales, les données de puissances étaient anormalement basses).

Pour réaliser cette dernière opération, la clé allen et la clé à pédales sont fournies avec le capteur. Il faudra alors effectuer ce serrage à deux mains (une main qui tient la clé allen et l’autre qui tient la pédale) afin de bien bloquer l’ensemble.  Vérifiez ensuite le bon alignement des pédales. Un léger désalignement restera acceptable et pourra être corrigé ultérieurement avec un étalonnage dynamique.

Serrage pédale bePRO

Le montage complet des deux pédales vous prendra la première fois petite demie heure. Une fois les gestes assimilés et les marqueurs déjà en place, vous ne mettrez pas plus de 15 minutes.

Plus rapide à monter qu’un pédalier (SRM, Quarq, Rotor) mais plus long à monter qu’une capteur sur manivelle (Stages, Pioneer), cette modularité et le temps consacré au montage/démontage des pédales peut être un point important pour ceux qui disposent de plusieurs vélos et qui souhaitent monter le capteur alternativement sur chacun d’entre eux sans y passer trop de temps. Et sur ce point, le capteur bePRO est plutôt bien placé.

Mise en marche des pédales bePRO

Disposant de batterie au lithium, les pédales bePRO sont fournies avec tout le nécessaire pour les recharger : câble micro USB/USB, chargeur, adaptateur pour les prises des différents pays. Lors de la première utilisation, il est conseillé de faire une charge complète qui durera au moins 6h. L’autonomie est alors annoncée à 30 heures.

chargement bePRO

Lorsque les batteries se déchargeront, un signal “low battery” sera envoyé sur votre compteur. A parti de là, il restera encore 4 heures de marche avant l’arrêt complet du capteur et la transmission des données de puissance.

Les pédales sont compatibles avec des cales Look. Si vous roulez déjà avec cette marque de pédale, il n’y aura rien à changer sur vos chaussures. A contrario, si vous roulez avec d’autres types de pédales, il faudra monter les cales fournies avec le capteur. En ce qui concerne la tension des pédales, une petites vis vous permettra de la régler.

Pédales bePRO

Le capteur de puissance bePRO est compatible ANT+. Pour le mettre en route, il suffit de faire quelques tours puis d’utiliser la fonction “recherche” de votre compteur. Disposant d’un GPS Garmin 810, le couplage s’est fait en quelques secondes.

La dernière étape avant d’utiliser correctement les pédales est de les étalonner afin d’obtenir des mesures de puissance correctes. Deux méthodes sont prévues : un étalonnage statique et une étalonnage dynamique.

L’étalonnage statique est la méthode la plus simple : une fois votre chaussures retirées des pédales, utilisez la fonction “étalonner” de votre compteur et le tour est joué.

L’étalonnage dynamique est quant à lui plus compliqué. La procédure à suivre est décrite dans le manuel qui accompagne les pédales : afficher sur l’écran de votre GPS la cadence et la puissance instantanée. D’abord faire 10 à 12 tours de pédales en arrière à une cadence d’environ 60 rpm puis faire pendant au moins 40 secondes le mouvement de pédalage à une fréquence de rotation proche de 80 rpm et la plus constante possible. Si tout se passe bien, la puissance ne s’affiche plus sur votre compteur pendant cette seconde phase. Elle réapparaîtra une fois l’étalonnage terminé.

Autant vous dire qu’il faudra privilégier ce type d’étalonnage sur un home trainer afin qu’il soit réalisé de manière précise. Favero conseille de faire cet étalonnage dynamique de façon régulière : après le premier entraînement intensif, si on remarque un désalignement entre le marqueur et le capteur, si les valeurs renvoyées paraissent anormales et plus généralement tous les 3 mois. Une fois l’ensemble de ces opérations effectuées avec succès, vous pourrez utiliser les pédales et obtenir les informations de puissance.

Voilà ce qui en est pour la présentation, l’installation et le paramétrage des pédales Favero bePRO. L’essai de ce type de produit nécessitant un peu de temps, je reviendrai dans un article ultérieur sur l’utilisation même des pédales et sur les retours de données transmises.

8 comments on “Présentation du Capteur de Puissance Favero bePRO”

  1. aurélien Répondre

    salut tu revends tu cèdes ton capteur stages du coup 😉 non plus sérieusement d’après ton expérience vaut-il un capteur de puissance stages uniquement sur la manivelle gauche ou un capteur de puissance type garmin vector s / favero bepro ? Sinon pas de problème de filetage ?

    ++

      • aurélien Répondre

        ok j’attends avec impatience, mais les pédales favero bepro 600 euros moins cher que les garmin (au pris du stages en gros) va probablement régler le débat jusqu’à la prochaine nouveauté 😉

  2. Olivier Répondre

    Bonjour , quel recul vous avez aujourd’hui avec ce nouveau capteur ? Est il fiable dans le temps.? les données vous semblent correct ? Pas besoin d ‘effectuer un étalonnage à chaque sortie.etc etc…merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *