Comportements en Course

Les courses sont souvent des moments où les concurrents s’abandonnent. Manque de prise de conscience, perte de bon-sens, ou tout simplement je-m’en-foutisme, certains concurrents réagissent de façon particulière lorsqu’ils portent un dossard. Les épreuves sont alors l’occasion d’en voir des vertes et des pas mûres. Voici quelques comportement pour le moins déconcertants dont on a parfois le spectacle une fois le départ donné.

Arche de départ

  • Le concurrent qui manque de lucidité et se plante dans une descente : je me souviendrai toujours de ce malheureux triathlète qui a raté un virage dans la descente du Ballon d’Alsace au triathlon de Belfort 2013 et fini son chemin dans la paroi rocheuse. A vouloir descendre à bloc pour grappiller quelques secondes, on peut finalement ne jamais arriver en bas.

  • Le triathlète qui drafte en vélo. Malgré les remarques que vous lui faîtes, il continue à vous sucer la roue et vous oblige à mettre un acoups afin de vous débarrasser de lui. Bien évidemment lorsque vous lui referez la remarque une fois la ligne d’arrivée franchie, il niera tout en bloc.

drafting vélo

  • Les cyclistes qui finissent dans le bas-côté, assommés pour la chaleur. Ça, c’était à l’Etape du Tour 2015 dans la dernière montée de la Toussuire. Des cyclistes par dizaine qui étaient assis à l’ombre sur le bord de la route, avec pour bruit de fond la sirène des camions de la Croix Rouge faisant des allers retour pour certains qui ne rallieront jamais l’arrivée.
  • Le concurrent qui jette l’emballage de son gel dans la nature : comportement totalement irrespectueux alors que les maillots sont tous dotés de poches permettant de mettre ses détritus, c’est une attitude qu’on retrouve bien trop souvent parmi les compétiteurs (je trouve d’ailleurs choquant de voir certains coureurs professionnels agirent de la sorte devant les caméras de la télévision).

gel déchet

  • Le cycliste qui dans l’échappée ne prendra pas un relais et qui ne manquera pas de jouer le sprint final. C’est pas que je veuille absolument gagner mais pas respect pour ses compagnons, c’est une attitude plutôt déplacée qui mérite d’être remarquée.
  • Le débutant, tout apeuré avant de prendre le départ. Une fois arrivé à l’entrée du parc à vélo, il se rend compte qu’il a oublié sa ceinture porte dossard, il ne comprend rien à l’endroit où placer ses affaires et ses sacs de transition, et une fois sa combinaison enfilé, il a une envie pressante de retourner aux toilettes. Ne nous moquons pas trop, nous sommes tous passés par là un jour ou l’autre. 😳

parc a vélo

Je suis quasiment sur que vous avez déjà reconnu certains d’entre eux. Et si ce n’est pas déjà fait, ce sera peut-être sur votre prochaine course…
pub

4 comments on “Comportements en Course”

  1. No Limit Répondre

    Pour le fait de jeter le gel dans la nature il y a une raison simple. On a tous des poches, mais remettre le détritus dedans alors que tu as des gants ou un dossard te fait galérer.
    Tu as donc une seule main sur le guidon, incapable de réagir en cas d’incident. Tu perds des places car tu peux pas te mouvoir dans le peloton comme tu veux. Bref c’est très dangereux.
    La meilleure alternative : jeter les détritus dans la nature, mais aux pieds des spectateurs ou dans les villes. Ils ne sont pas imbéciles ils vont les ramasser. Par contre, en plein champ là c’est vraiment dégoûtant

    • Pierre M Répondre

      Alors là, franchement je suis pas d’accord. Ton ravitaillement, tu ne le prends jamais dans un moment chaud de la course. Le mettre dans ta poche, c’est pas plus compliqué que de le prendre. Tu peux facilement le glisser entre ton guidon et tes gaines, ou même sous ton cuissard au niveau du quadriceps. J’ai encore vu trop de coureurs le week-end dernier avoir ces mauvais réflexes. Dommage que les organisateurs ne sanctionnent pas plus ce type d’attitude.

      • Francois Répondre

        Tout à fait d’accord, il y a de nombreuses possibiltés pour ne pas jeter ses déchets! A vélo, j’utilise parfois aussi ma petite pochette de cadre pour y glisser mes déchets au fur et à mesure qu’elle se vide… Et à pied, une petite astuce de dernier recours peut être de déposer son gel au niveau d’une pancarte kilométrique du parcours car on est sûr que les organisateurs devront venir les enlever en fin de course.
        Je pensais que les arbitres pouvaient normalement sanctionner cela maintenant, ce n’est pas le cas?
        Bonne soirée 😉

  2. Niko Répondre

    Les déchets, je me fais la remarque à chaque fois… Soit tu mets dans ta poche, sois tu attends une zone de ravitaillement avec les grosses poubelles pour balancer dedans! Le pire, le même comportement en Trail ou VTT, je ne comprends vraiment pas, aller faire un sport en pleine nature pour y jeter ses déchets.
    Et pour les pros, je partage ton avis…quand tu vois les bidons voler et les papiers gras, je suis écœuré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *