Contractures musculaires – Origines, Prévention Et Traitement

Les contractures musculaires peuvent être décrites comme une perte de force et de contrôle musculaire. Ils peuvent survenir après un exercice particulièrement intense et entraîner une incapacité à s’étirer ou à utiliser le groupe musculaire affecté. Ce phénomène est souvent décrit comme le muscle se sentant « serré » ou « à l’étroit ». C’est généralement une déformation temporaire qui réduit la flexibilité des articulations et l’amplitude des mouvements.

 

Les contractures musculaires sont généralement considérées comme une bonne chose et nous sont nécessaires pour pouvoir utiliser pratiquement toutes les parties de notre corps. Les fibres musculaires se contractent en produisant des modifications de la longueur musculaire, essentiellement en raccourcissant la distance entre les filaments d’actine et de myosine.

 

Les états de raccourcissement prolongé ou de tissus resserrés sont appelés contractures. Les contractures peuvent affecter la peau, les muscles, les articulations, les tendons et les ligaments, empêchant ainsi les mouvements normaux.

 

 

Pourquoi surviennent-elles ?

 

Les contractures musculaires peuvent survenir pour plusieurs raisons, telles que la paralysie (perte de la fonction musculaire), l’atrophie musculaire (diminution de la masse musculaire) et diverses formes de dystrophie musculaire (maladies musculaires). Essentiellement, ces conditions affecteront la capacité du muscle à former sa fonction de base. Voici quelques exemples de contractures musculaires :

 

Exercice physique intense

Peut exercer une pression excessive sur certaines articulations, entraînant des contractures et une mobilité réduite. Cela peut être accentué par des mouvements brusques ou une forme inappropriée lors de la réalisation d’exercices.

 

Ne s’échauffe pas

Ne pas prendre le temps de s’étirer avant de faire de l’exercice physique peut augmenter les risques de contracter une contracture. En effet, vos muscles perçoivent que même une quantité normale de tension est supérieure à ce qu’elle est. Cela peut pousser les muscles et les articulations au-delà de leurs limites, risquant ainsi de provoquer des blessures.

 

Mauvaise position

Adopter des postures incorrectes, comme lors que vous êtes assis devant un bureau, devant un écran d’ordinateur, ou même quand vous regardez constamment votre téléphone pendant une durée excessive, peut entraîner des raideurs articulaires et des contractures musculaires.

 

Blessure

Tout type de traumatisme dans le corps peut entraîner des contractures complètes ou partielles. Cela inclut les fractures, les ligaments ou tendons déchirés, les brûlures et les lésions nerveuses. Ceci est principalement dû à des blessures entraînant une mobilité articulaire réduite empêchant une amplitude de mouvement normale, ce qui peut conduire au développement de contractures.

 

Immobilisation

Ne pas utiliser les muscles d’une partie du corps pendant une période prolongée peut entraîner le développement de contractures. Ceci peut être considéré comme une conséquence d’une blessure empêchant le mouvement, d’un repos prolongé au lit ou même simplement du port d’un plâtre.

 

Températures extrêmes

Des changements rapides de température du chaud au froid peuvent entraîner une contraction musculaire. En cas de contraction musculaire excessive, comme quand vous êtes pris au froid sans veste, certaines zones de votre corps commencent à se contracter ou à trembler pour aider à produire de la chaleur. Au fil du temps, cela peut entraîner des douleurs, des courbatures et des contractures.

 

Infection ou maladie

Les contractures musculaires peuvent être un symptôme des affections suivantes : sclérose en plaques, traumatismes crâniens, poliomyélite, infections des articulations et des os, paralysie cérébrale, accidents vasculaires cérébraux, infections nerveuses et musculaires, ainsi que des traumatismes à la naissance causant une paralysie.

 

 

Comment les traiter ?

 

Examen médical

Il s’agit de la première étape que votre médecin effectuera, consistant en un historique médical et un examen physique. En répondant aux questions relatives à votre symptôme présenté, votre médecin sera en mesure de mieux diagnostiquer la cause la plus probable de vos contractures, offrant ainsi un meilleur traitement. Ce processus peut également impliquer l’utilisation d’études d’imagerie, telles que les rayons X.

 

Thérapie physique

Un des traitements les plus courants pour les contractures, qui aide à augmenter l’amplitude des mouvements et à renforcer les muscles ; la thérapie physique peut être effectuée via des séances pratiques avec un physiothérapeute ou appris à être effectuée à la maison. Cependant, la thérapie physique n’est pas efficace si elle n’est pas régulière.

 

Dispositifs

L’utilisation d’un plâtre ou d’une attelle peut aider à étirer les tissus près des zones à problèmes, réduisant ainsi les contractures. Un autre dispositif appelé machine à mouvement passif continu (CPM) peut également être utilisé, ce qui permet de garder la partie du corps affectée toujours en mouvement.

 

Des médicaments

Selon la cause de la contraction, les médicaments peuvent être utilisés pour réduire la douleur et l’inflammation. Les injections de botox (toxine botulique) sont également parfois utilisées dans les muscles pour réduire les tensions et les spasmes.

 

Chirurgie

Utilisé dans certains cas pour la réparation de tissus dans l’espoir de retrouver une amplitude de mouvement complète. La chirurgie peut être utilisée pour allonger les muscles ou réparer les ligaments, les tendons ou les os.

 

 

Comment la traiter soi-même ?

 

Du repos

Le plus important dans la récupération des contractures musculaires consiste à arrêter toute forme d’activité physique intense ou d’exercice physique de la zone touchée. Il est important de se rappeler que le repos ne signifie pas devenir immobile ou sédentaire, mais simplement y aller doucement. Le repos peut prendre de quelques jours à quelques semaines, selon les recommandations de votre médecin.

 

Gardez vos articulations en mouvement

Masser la zone touchée aidera à maintenir le flux sanguin en mouvement et à stimuler les nerfs. Faire cela quelques fois par jour améliorera la récupération de la contracture musculaire. Il est conseillé de ne pas appliquer trop de pression sur la zone de la contracture au cours des premières étapes, car cela pourrait entraîner de nouvelles blessures et une récupération prolongée. Les formes sévères de contractures peuvent nécessiter l’aide d’un physiothérapeute qualifié.

 

Traitement thermique

Les douches chaudes ou une serviette chauffante peuvent faire des merveilles pour atténuer la tension musculaire. Cela peut également aller jusqu’à porter des vêtements chauds pendant les journées froides si vous êtes particulièrement sensible aux changements de température.

 

Consultez votre médecin

Obtenir une opinion professionnelle sur tout problème médical auquel vous pourriez être confronté est également une bonne idée. Votre médecin peut collaborer avec vous pour éliminer les causes possibles de votre affection et vous recommander les traitements les plus efficaces disponibles. Il existe de nombreuses conditions que seul un médecin qualifié sera en mesure de reconnaître. Il est donc intéressant d’obtenir leur avis médical.

 

Mangez bien et prenez vos vitamines

Votre corps a besoin chaque jour d’une certaine quantité de nutriments, notamment de vitamines et de minéraux. C’est pourquoi une alimentation saine et équilibrée est recommandée pour tout le monde, pas seulement pour les personnes souffrant d’affections médicales. S’en tenir à un régime alimentaire riche en fruits, en légumes et en viande maigre aide à fournir au corps des substances importantes telles que la vitamine C, la vitamine D, l’oméga-3.

 

 

 

Que se passe-t-il si vous retardez le traitement ?

 

Plus vous retardez le traitement des contractures musculaires, plus vous risquez de les aggraver et vos muscles auront de plus en plus de mal à intervenir dans l’exécution des tâches quotidiennes. De plus, si votre contracture musculaire est due à une affection sous-jacente, l’abandon du traitement ne fera que rendre plus difficile, voire impossible, la reprise de la mobilité normale.

 

 

La prévention

 

Bien que certaines conditions médicales, telles que la paralysie cérébrale ou la dystrophie musculaire, ne puissent être prévenues, vous pouvez néanmoins prendre plusieurs mesures pour réduire les contractures musculaires. Pour les contractures musculaires en général, faire de l’exercice régulièrement et mener une vie active peut aider à prévenir les raideurs articulaires et musculaires. Toutefois, les exercices trop pénibles doivent être effectués avec modération et avec suffisamment de repos par la suite.

 

Il est recommandé, le cas échéant, de consulter immédiatement votre médecin. Cela aidera à prévenir le développement de contractures et vous fournira le meilleur traitement possible dont vous avez actuellement besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *