Entraînement sans Retour

Il y a des jours où finalement on ferait mieux de ne pas s’entraîner…

Un banal samedi matin comme tous les autres, vous avez rendez-vous avec les copains pour votre sortie vélo matinale. Vous partez sous le soleil, ça rigole, ça se chambre, bref, le week-end commence bien.

Entraînement sans retour

Sauf que dans une sortie de vélo, vous ne maîtrisez pas tout : une plaque de verglas dans une descente, une mauvaise chute avec des conséquences qui ne sont pas anodines. Malgré le fait que je sois remonté sur mon vélo juste après, c’est en posant le pied par terre qu’une forte douleur s’est réveillée.

fracture col fémurDécision prise d’aller faire une radio en urgence – Encore un grand merci à Didier et Nicolas pour leur aide – le verdict est lourd : fracture engrénée du col du fémur. Alors que vous aviez prévu de rentrer chez vous pour l’heure du déjeuner, vous finirez finalement dans un lit d’hôpital duquel il vous est interdit de descendre pour ne pas aggraver la fracture.

Je vous laisse imaginer cette sensation d’assistanat totale même pour les tâches les plus simples de la vie…Et tout ça avec un voisin de chambre qui regarde Joséphine Ange Gardien et The Voice sur la télé qui trône au milieu de notre chambre.

lit hopital

Lorsque cela fait 10 ans que vous n’avez pas passé une semaine sans faire de sport et qu’on vous annonce que vous allez être immobilisé pendant 6 semaines, le coup n’est pas simple à encaisser. Pour le moment, je ne sais pas si je pourrais de nouveau nager, rouler et courir (et d’ailleurs si j’en aurais vraiment l’envie), mais le plus important avant tout est de retrouver une vie normale : retrouver de l’autonomie, retrouver son travail, réapprendre à marcher…

Rétrospectivement, je me dis que tout ça pour du vélo est bien malheureux. J’ai du mal à garder le moral même si j’essaie de me convaincre qu’il s’agit là d’une épreuve qui me rendra plus fort. Faites attention à vous et soyez prudents !

Rendez-vous sur le billard demain matin pour y voir plus clair…

41 comments on “Entraînement sans Retour”

  1. nfkb Répondre

    ah mince 🙁

    je vous souhaite un prompt rétablissement.

    Les sportifs avec leur masse musculaire élevée cicatrisent mieux que la moyenne je pense. Pensez à bien manger qualitativement (faites vous ramener des trucs à l’hopital s’il le faut) c’est indispensable pour bien se reconstruire. Si vous en avez le courage, il faudrait conserver un peu d’activité physique pour stimuler la guérison (genre haltère légères avec le haut du corps)

    tenez nous au courant
    nfkb, un anesthésiste triathlète

    P.S. comment avez vous fait la photo pendant la sortie ?

    • Pierre M Répondre

      Merci pour ce message. Que me conseillez vous comme aliments à privilégier en phase pré et post opératoire ?
      p.s : la photo est celle d’un ami d’une sortie précédente.

      J’envisage l’utilisation d’un compex, est-ce utile ?

      • Poolio Répondre

        vraiment désolée de ce qui t’arrive 🙁 j’imagine combien ça doit être frustrant mais on est en tout début d’année, tu auras le temps de “revenir”. Pour l’alimentation je dirais équilibré, n’oublie pas les protéines. Le Compex pas mal pour le bas du corps en attendant la rééduc où tu pourras te mobiliser à nouveau. Bref courage et patience… je sais c’est facile à dire, mais tu verras la forme et la motiv reviendront, garde le moral!!!

        au fait, tu t’es ou devras te faire opérer, ou bien c’est un traitement conservateur?
        une autre anesthésiste… mais pas vraiment triathlète 😉

      • nfkb Répondre

        Bonjour,

        l’intervention s’est bien passée ? Pas trop d’inconfort ?

        Personnellement je ne crois pas au Compex. Dans l’entrainement, la musculation ou la rééducation le “message” doit passer par le système nerveux. Il y a une sorte de dialogue entre la fibre musculaire et son innervation. Shunter ce dialogue avec la stimulation électrique directe ne me parait pas super utile. Ca peut paraitre bizarre mais je pense qu’il vaut mieux faire travailler les muscles du bras ou du pied volontairement.
        Pour la nutrition, tout ce que vous savez déjà avec le volume d’entrainement que vous avez et vos performances. Simplement il faut avoir en tête de poursuivre longtemps ce focus sur une alimentation de qualité. On peut se sentir rapidement bien après une intervention mais la convalescence “interne” peut mettre plusieurs mois. Je ne dis pas ça pour vous décourager, juste je pense qu’il faut garder longtemps cette idée en tête que la cicatrisation se fait.
        Je cause aussi parfois un peu de nutrition sur mon blog… comme ça en quelques mots lâchez vous sur le yaourt, les oeufs, le poisson, la viande.

        J’ai pas mal parcouru votre blog les derniers jours, j’adore, continuez 🙂 !

        • Pierre M Répondre

          L’intervention s’est bien passée et la douleur est très supportable. Cette notion de cicatrisation à long terme est quelque chose que je vais intégrer privilégiant ^bonnes sources de protéines, fruits, légumes…

          • Nfkb

            je viens justement de tomber la dessus | Yoneme H, Hatakeyama J, Danjo A, Oida H, Yoshinari M, Aijima R, Murata N, Watanabe T, Oki Y, Kido MA. Milk basic protein supplementation enhances fracture healing in mice. Nutrition. 2015 Feb;31(2):399-405.

            Prenez de la whey ! (Protéines de lactosérum)

  2. Thiery Répondre

    Prompt rétablissement, courage pour ces quelques heures d’indisponibilité. Tu reviendras encore plus fort.

  3. Benoit Roubertou Répondre

    Bon courage. 3 mois après une mauvaise chute avec 3 côtes cassées et un poumon abimé, j’ai pu faire l’ascension du col d’aubisque. Le squelette se remet vite quand on est un peu sportif 🙂

    • Pierre M Répondre

      Merci pour ces encouragement Benoît. Autant le vélo et la natation, je reste confiant, mais en ce qui concerne la course à pied, ça prendra à mon avis bien plus de temps.

  4. twitter_gui__home Répondre

    Tout mon soutient pour la suite.
    Courage ne raccroche pas les gants, continu à tenir ce site qui me motive m’aide et m’instruit. Mais surtout continu à nager, rouler et courir avec passion.

    Bon courage

    • Pierre M Répondre

      Oui c’est ce que je me dis et qui me permet de relativiser. La chute en elle-même aurait pu être plus sérieuse également.

  5. Barboteau Répondre

    C’est un hasard de tomber sur votre site qui en passant a l’air vraiment top (du coup il se retrouve en lien de mon blog…). Je vous souhaite sincèrement beaucoup de courage pour ces prochaines semaines, et je pense que la volonté sera la plus forte pour reprendre encore plus fort les entraînements après une bonne rééducation. A une toute autre échelle, j’ai eu un gros coup de mou l’année dernière après une fracture du coude sans compter le vélo carbone plié. Mais l’envie était trop forte et 4 mois après je franchissais dignement l’arrivée d’un IM. Bon courage

    • Pierre M Répondre

      Salut Arnaud,

      Merci pour ces mots d’encouragement. J’attends de voir les prochaines semaines afin de voir si une suite à donner à la saison est possible.

  6. Antony S. Répondre

    Depuis samedi, je fais du HT. Ceci jusqu’en juin par solidarité. Enfin on verra… des sessions de 3 heures c’est long et chiant…

    Pierre, un peu de lecture qui va dans le bon sens des choses : http://velotourmalet.canalblog.com/archives/2008/04/27/8973444.html
    Le bonhomme étant bien plus vieux que toi et moins compétent sportivement, je ne me fais pas vraiment de soucis pour que tu reviennes vite sur pieds à haut niveau, y compris en CAP !

    Je ne sais pas si tu connais Richard -le baron noir- mais je pense que tu pourras papoter avec lui (https://www.strava.com/athletes/767054, cf son site sur son profil pour le pourquoi de la chose) ;o)

    En attendant, dis-toi bien que malgré tout ce qu’on peut penser, Mimi Mathy n’est pas une méchante quand on la regarde sous le bon angle. Cherche bien !

    Courage, à très bientôt du côté acteur sur Strava ! ;o)

  7. Aurélien Répondre

    Courage ! Moi c’était les croisés, 3 ans sans sport, 10 kg en trop … A 18 mois de l’opération je retrouve un poids de forme et des “sensations” après un an de douleur quotidienne … Mon conseil d’ancien frustre du sport : essaye de prendre ca comme un défi et surtout respecte les délais de convalescence !

  8. treberden Répondre

    Salut,
    Je te souhaite un prompt et complet rétablissement !
    Treberden
    Lecteur régulier de ton blog et habitué de Longchamp

  9. Aymeric Répondre

    Ne plus voir tes super sorties sur strava va me manquer… mais nul doute que tu reviendras très vite Pierre! Bon rétablissement et profites en pour rêver à tes futurs exploits sportifs un peu peu partout sur la planète! C’est en ayant des projets qu’on guérit plus vite!

    • Pierre M Répondre

      Effectivement mon compte strava risque de ne pas être très actif durant les quelques semaines qui arrivent. Pas évident de penser à des exploits sportifs dans l’immédiat, je pense déjà à retrouver une vie “normale”, à revenir et j’espère que la suite viendra naturellement.

  10. Guillaume Répondre

    Bon courage l’ami pour cette épreuve sans doute plus difficile psychologiquement que physiquement.
    Pas évident les arrêts pour des drogués au sport.

  11. jousset greg Répondre

    lecteur fidèle et surtout reconnaissant de la qualité de ce blog, je comprends parfaitement ta situation ( l’ayant vécu aussi ).
    Tu reviendras plus fort et je te souhaite de guérir vite.
    Courage et encore bravo.
    GREG

  12. JMB de l'ASVEL Répondre

    Salut Pierre,
    Fabien m’a parlé de ton accident mardi. Je profondément désolé ce qui t’arrive…
    J’ai fait aussi une lourde chute sur du verglas debut janvier. Avec le recul, Je réalise à quel point parfois nous nous déconnectons de la notion de risque.
    Je te souhaite un prompt rétablissement. Prends ton temps. Profite de cette période pour te faire dorloter.
    Donne nous des nouvelles.
    Grosses pensées pour toi.

    A très bientôt.

    Jean-Marc

    • Pierre M Répondre

      Salut Jean Marc, tu n’as pas à être désolé, après plus de 30000 kilomètres en étant passé au travers ça devait bien m’arriver un jour ! Je profites effectivement bien de ces jours, même si je souhaite reprendre mon travail au plus vite !
      Les nouvelles arriveront très vites, et de toute façon, ce ne sont “que” 6 semaines, à peine plus qu’une coupure hivernale.

      • JMB de l'ASVEL Répondre

        Je constate que le moral est bon et que les nouvelles sont bonnes.
        Tu vas voir que ces coupures sont régératrices de tout point de vue.
        Tu vas revenir encore plus fort.

        JMB

  13. Ping J+8 Après l'Accident, Premier Bilan | Le Triple Effort

  14. Ping J+80 après l'Accident, l'épilogue | Le Triple Effort : Triathlon & Autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *