Catégorie : Méthode d’Entraînement

Entraînement : le Cycle Préparatoire pour le Triathlète

Dans cet article généraliste, j’évoquais la planification de la saison par des cycles successifs. Je vais revenir plus en détails sur le cycle de préparation générale à faire avant d’entamer le cycle pré-compétitif. Le but de ce cycle préparatoire est de développer ses capacités physiques en passant par un travail spécifique qui ne ressemblera en rien aux allures que vous viserez plus tard dans la saison sur les courses.

FTP vélo

On sait que sur une distance, on est capable de tenir un pourcentage d’une valeur physiologique admissible par le corps. Cette valeurs sera notamment la VMA en course à pied et en natation, et la PMA ou la FTP en vélo. L’idée simple de cette période préparatoire est d’augmenter ces valeurs physiologiques afin d’améliorer les allures que vous pourrez tenir en course.

Lire la suite…

L’Entrainement Biquotidien en Pratique

Lorsque vous pratiquez le triathlon et que vous souhaitez passer un cap, il est parfois utile, voir nécessaire de pratiquer l’entraînement biquotidien. Néanmoins, ce mode d’entraînement ne s’improvise pas et demande une bonne organisation et de la rigueur en ce qui concerne le respect des intensités sous peine de rendre l’entraînement contre-productif et générateur de fatigue.

entrainement-biquotidien

L’entraînement biquotidien pourra être pratiqué le matin et le midi, le matin et le soir, ou le midi et le soir. Libre à vous de définir quelle est la meilleure organisation en fonction de vos contraintes. Mais quelques soient les horaires auxquelles vous planifierez vos séances, il faudra veiller à bien récupérer. Je ne parle pas de sommeil (j’ai du mal à penser que certains feront une sieste au bureau entre leurs deux séances) mais plutôt de l’alimentation nécessaire pour bien récupérer.

Lire la suite…

Cinq Grands Principes d’Entraînement en Triathlon

En triathlon, un plan d’entraînement pour tous est difficile à établir. En effet, l’entraînement est complexe, dépend des objectifs de chacun, du temps hebdomadaire que chaque athlète peut y consacrer, de ses capacités de récupération, etc…

entrainement-triathlon

Néanmoins, certains grands principes peuvent être respectés et mis en place afin d’optimiser cette phase de préparation des compétitions. Sans donner de solution miracle, voici cinq pistes afin de chacun puisse travailler de façon intelligente son entraînement pour aborder dans les meilleures conditions les courses auxquelles il participe. De façon indirecte, ce sont des principes que j’essaie d’appliquer et qui m’ont permis de réaliser de beaux progrès sur les derniers mois et dernières années.

Lire la suite…

Estimation de Puissance sur STRAVA

Tous les utilisateurs de Strava ont dû le voir, l’application fournit une estimation de la puissance. Souvent désireux de savoir à quel niveau se situe chacun d’entre nous, j’ai cherché à en savoir plus sur l’évaluation des valeurs de puissance qui était faite.

Pour cela, j’ai comparé une même sortie enregistrée avec deux appareils différents :

  • Un GPS Garmin Edge 810 auquel étaient connectés un capteur de puissance et une ceinture cardiaque afin d’avoir la valeur réelle de la puissance développée.
  • Une montre Garmin 920XT à laquelle n’était connectée que la ceinture cardiaque afin d’avoir la puissance estimée.

mesure-puissance-strava

J’ai au préalable correctement renseigné les paramètres de poids (poids du cycliste et poids du vélo), en partant sur l’hypothèse que l’estimation des puissances par Strava se faisait en prenant en compte ces données.

Lire la suite…

Les Ecrans à Afficher sur son Compteur Vélo

Quasiment tous les triathlètes ou cyclistes disposent aujourd’hui d’un compteur ou d’un GPS. Mais ce type d’appareil ne sert pas uniquement à enregistrer ses sorties et les données associées. Il doit également permettre d’analyser en temps réel les paramètres de votre entraînement ou de votre course : paramètres à l’instant t mais également bilan à chaque instant de votre sortie.

Garmin edge 810

Tous ces paramètres sont bien sur affichables sur votre compteur ou votre montre (le nombre de données affichables dépend des modèles) via différents écrans. Voici quelques pistes pour les configurer.

Ecran n°1 – Les paramètres de l’instant t :

Le but des paramètres de l’instant t est de savoir à chaque instant le niveau d’intensité dans lequel on se situe, avec :

  • La fréquence cardiaque pour connaître le niveau d’intensité à l’instant t (pour ceux qui utilisent un moniteur de fréquence cardiaque).
  • Le puissance moyenne 10s pour connaître le niveau d’intensité à l’instant t (pour ceux qui disposent d’un capteur de puissance).
  • La cadence (pour ceux qui disposent d’un capteur de cadence).
  • La vitesse.

La fréquence cardiaque et la puissance moyenne 10s sont des données caractéristiques de l’effort à l’instant t qui permettent de savoir dans quelle zone de travail on se trouve.

Lire la suite…