Catégorie : Epreuves

Revue du triathlon Torre del Mar

Chaque année, les plages de Torre del Mar accueille la fameuse épreuve de triathlon de la ville. Comme son nom l’indique, cette compétition se compose de trois tronçons, à savoir ; un circuit de natation, un autre de vélo et un troisième à pied.

Une épreuve en trois tronçons

Comme déjà précisé ci-dessus, le triathlon Torre del Mar se compose de 3 tronçons, qui sont le circuit de la natation, la compétition de vélo et la course à pied. Les participants parcourent une distance de 750 mètres à la nage qui prend fin en sortant de l’eau par un espace signalisé à côté du phare. Par la suite, le compétiteur commence le circuit à vélo pour parcourir une distance de 20 km, dis à l’aller et dix au retour, sur la route N-340. Pour le dernier tronçon, c’est une course à pied de 5 km, qui se déroule sur la promenade maritime, où se trouve la ligne d’arrivée qui met un point final à l’épreuve.

Pour rappel, il y plusieurs courses. Nous citons la « demi-distance » qui commence en général à 8h du matin, « l’Olympique » à 9h et le « Sprint » à 11h 30. Tout le monde peut donc y participer, même les débutants. D’ailleurs, de nombreuses personnes participent entre amis ou en famille pour passer un excellent moment ensemble. C’est une expérience unique à faire au moins une fois dans la vie. Si vous voulez louer un vélo de course à Torre del Mar, c’est également possible.

Le circuit

Pour commencer la course, le départ se fait de la route E- 15/A- 7 vers Almeria/Malaga Est. Par la suite, il faut prendre la sortie 274 vers Caleta de Velez, puis prendre la droite vers de Andalucia/N- 340. Par la suite, le participant doit emprunter la première sortie direction Av de Andalucia/N- 340, et une fois au rond-point, il faut prendre la troisième sortie direction Calle de las Arenas, puis prendre la droite vers Calle de Levante. Au rond-point, il faut prendre la première sortie direction Maritimo de Levante, et le tour est joué.

Où ça se passe ?

Le triathlon Tore del Mar se déroule au Costa del Sol, près de Malaga. C’est une région qui jouit d’une température moyenne d’environ 20°C et plus de 300 jours de soleil. C’est l’une des zones les plus appréciées par les touristes qui viennent séjourner en Espagne. Participer au triathlon, c’est la garantie de passer un excellent moment, surtout que la partie « course » s’organise le long de la promenade de Torre del Mar, l’une des meilleures de l’Est de Malaga. C’est l’endroit idéal pour les amis, familles et spectateurs qui veulent encourager les participants et prendre des photos de souvenirs.

Où se loger pour le triathlon ?

Si vous voulez participer à la prochaine édition du triathlon Torre del Marr, sachez que vous n’aurez aucun problème pour vous loger à petit prix. La région contient plusieurs hôtels et de nombreuses solutions d’hébergement.

Attention ! Il est conseillé de réserver votre hôtel avant votre arrivée. Ainsi, vous aurez la certitude d’avoir un bon prix.

Comment participer au triathlon ?

Pour participer au triathlon Torre del Marre, rien de mieux que de faire appel à une agence qui s’occupera de toutes les démarches, et qui pourra même prendre en charge la réservation de l’hôtel, la location du vélo… ou encore vous organiser une sortie pour découvrir les mystères de cette région.

Préparez à l’avance !

La participation à un triathlon ne se décide pas du jour au lendemain. Il est indispensable de se préparer. Faites du sport quelques mois avant le jour J, même si vous le faites de façon régulière pour améliorer votre condition physique. Si vous n’avez jamais fait du triathlon, il est conseillé de faire de petites compétitions pour découvrir l’univers de ce sport.

N’oubliez pas également de prendre l’avis d’un médecin qui saura vous dire si vous êtes apte à participer. Si oui, il est important d’avoir une Check List de tous les éléments qu’il faut absolument avoir et ne rien oublier.

triathlon dynamics

Le triathlon : un sport adapté à tous

 

Parmi les différents sports qui existent, certains d’entre eux peuvent faire un peu peur aux néophytes. Le triathlon fait partie de ceux-là. C’est notamment parce qu’il ne demande pas de maitriser un sport, mais trois d’entre eux. Enchaîner de la natation, du cyclisme et de la course à pied peut en effet paraitre assez effrayant et les triathlètes donnent souvent l’impression d’être des surhommes, qui parviennent à aller au-delà de la douleur. Cependant, c’est un sport bien plus accessible qu’il n’y parait, à condition de respecter quelques principes.

 

Une gestion de sa préparation

Pour beaucoup, la préparation d’un triathlon est plus difficile que la course elle-même. C’est notamment parce qu’en plus des qualités nécessaires pour ce sport, il faut faire preuve d’une organisation assez impressionnante. Vous devez en effet vous entraîner pour la pratique des trois sports en évitant d’en négliger un des trois.

 

De plus, votre programme d’entrainement doit être prévu sur plusieurs semaines, idéalement sur quatre à cinq semaines. L’idéal est de conclure ce dernier quelques jours avant l’épreuve afin d’éviter les courbatures pendant la course. Cependant, cette période de repos peut paraître longue, notamment à cause du stress de la course. Pour minimiser son impact, il est conseillé de se détendre. Pour le faire, chacun à son petit rituel. Personnellement, pendant ces quelques jours, je m’autorise à faire quelques parties sur un casino en ligne, généralement en profitant d’un casino depot 5$. Cela me permet de me détendre et d’éviter de gamberger avant la course.

 

Choisissez bien votre course

Lorsque vous commencez le triathlon, vous devez bien garder à l’esprit que vous n’allez pas disputer votre premier Iron Man au bout de quelques semaines d’entrainement. Cependant, il existe de nombreux autres formats de course, ce qui vous permet de trouver celui qui vous convient le mieux. Bien évidemment, il est conseillé de commencer par un triathlon assez court et sans trop de difficultés, ce qui vous permet de découvrir vos capacités en course. Ensuite, au fur et à mesure de vos courses, rien ne vous empêche de vous attaquer à des distances plus longues, et donc plus difficiles.

 

Inscrivez-vous à un club

Même si vous pouvez vous entrainer seul, c’est assez difficile et cela peut rapidement devenir monotone. Nous vous conseillons plutôt d’adhérer à un club de triathlon. Cela vous offre en effet de nombreux avantages. Le principal d’entre eux est que vous pouvez alors profiter de conseils des autres membres. Cela vous permettra notamment de progresser plus facilement. En outre, vous pouvez aussi partager vos entrainements et donc éviter la monotonie.

 

En conclusion

Bien qu’assez effrayant au premier abord, le triathlon est tout de même un sport accessible à tous. C’est notamment parce que vous pouvez adapter la distance et la difficulté de l’épreuve à votre niveau. Cependant, vous devez la choisir avec soin. Vous devez également veiller à bien vous préparer pour votre épreuve et nous vous conseillons de vous inscrire dans un club. Cela vous permettra notamment de pouvoir recevoir de précieux conseils mais aussi de profiter d’entraînements en groupe.

Tout savoir sur le chemin de l’Inca

Comme vous le savez sans doute, le chemin de l’Inca est le plus fameux trek en Amérique du Sud, et peut même être considéré comme l’un des meilleures randonnées dans les quatre coins du monde. Zoom sur cette expérience unique en son genre.

Des paysages à couper le souffle

Le chemin de L’inca est parmi les rares randonnées à combiner de magnifiques paysages de montagne, des forêts, de la jungle, de ruines, etc. C’est pour cette raison qu’il suscite l’intérêt des randonneurs de toutes les nationalités.

Quand faire le trek ?

Juin, juillet et août sont les mois les plus recommandés par les spécialistes pour faire cette aventure, puisqu’il s’agit de la période la plus froide et la plus sèche. Il suffit d’être prêt physiquement et d’avoir le matériel nécessaire pour faire le trek.

A noter qu’il est possible de faire le chemin de l’Inca à n’importe quel moment de l’année, sauf en février (le chemin est fermé pour l’entretien).

Comment peut-on réserver un trek sur l’Inca Trail ?

Pour rappel, le gouvernement a limité le nombre de randonneurs par jour. Seules 500 personnes peuvent faire le chemin quotidiennement. Il est donc préférable de réserver plusieurs mois à l’avance.

A noter que vous ne pouvez faire le trek qu’en passant par une agence agréé par le gouvernement péruvien. D’ailleurs, il existe environ 200 agences habilitées à organiser des treks sur l’Inca Trail.

Pour être sûr d’avoir l’offre la plus intéressante, n’hésitez pas à comparer les différentes propositions pour choisir celle qui vous convient le plus.

Ce qu’il faut savoir sur le trek

En général, les experts recommandent le trek de 4 jours. Le premier jour est souvent réservé à la partie administrative (passeport et permis pour le chemin), suivie par une petite randonné de 11 km. Le deuxième jour est la partie la plus difficile, puisqu’il faut monter un sommet de 4 200m, pour passer la nuit au camp Pacamayu. Quant à la troisième journée, il faut prendre la route pour atteindre Syaqmarka, tout en admirant les couleurs des orchidées (selon la période de l’année). La randonnée du dernier jour vous emmène à Inti Punku (Porte du Soleil). N’oubliez pas de prendre une photo du Machu Picchu !

L’Indian Ocean Triathlon : Plaisir, Chaleur…Et Le Hasard d’un Podium !

L’Indian Ocean Triathlon est le symbole de la pratique du triple effort dans un cadre idyllique : eau transparente, soleil, palmier… Tandis que le mauvais temps a récemment gagné la France, j’ai eu la chance de passer quelques vacances sur l’Île Maurice et de participer à ce triathlon considéré comme l’un des plus beaux du monde.

velo triathlon ile maurice

A mi-chemin entre un CD et un LD, il se courre néanmoins dans des conditions de chaleur auxquelles nous ne sommes pas particulièrement habitués. Retour sur l’édition 2016 de cette belle course organisée par VO2max Voyages.

Lire la suite…

L’Indian Ocean Triathlon pour Terminer l’Année

L’intersaison étant très longue, et après quelques semaines de repos relatif, je vais profiter de quelques vacances pour faire coup double : partir au soleil et courir l’un des rares triathlons qui se déroulent au mois de novembre, l’Indian Ocean Triathlon. Et oui pendant qu’en plein mois de novembre l’amplitude des journées se réduira fortement et que la météo se dégradera, je m’envolerai pour l’île Maurice.

ile-maurice

L’idée première étant de partir en vacances – les vacances que je n’ai pas prise cet été – et d’en profiter pour participer à l’un des plus beaux triathlons du monde qui a lieu cette année le 12 novembre. Après avoir découvert des conditions pour le moins délicates sur certaines épreuves au cours de cette saison 2016 (ici et ici), le cadre de cette course en pleine océan Indien sera tout autre.

Lire la suite…