Estimation de Puissance sur STRAVA

Tous les utilisateurs de Strava ont dû le voir, l’application fournit une estimation de la puissance. Souvent désireux de savoir à quel niveau se situe chacun d’entre nous, j’ai cherché à en savoir plus sur l’évaluation des valeurs de puissance qui était faite.

Pour cela, j’ai comparé une même sortie enregistrée avec deux appareils différents :

  • Un GPS Garmin Edge 810 auquel étaient connectés un capteur de puissance et une ceinture cardiaque afin d’avoir la valeur réelle de la puissance développée.
  • Une montre Garmin 920XT à laquelle n’était connectée que la ceinture cardiaque afin d’avoir la puissance estimée.

mesure-puissance-strava

J’ai au préalable correctement renseigné les paramètres de poids (poids du cycliste et poids du vélo), en partant sur l’hypothèse que l’estimation des puissances par Strava se faisait en prenant en compte ces données.


profile-stravamateriel-stravaPrésentation et analyse des données

J’ai fais l’exercice de comparaison sur 2 sorties différentes, roulées seul, sans bénéficier du phénomène d’aspiration et dans des reliefs montagneux ou vallonnés. Les voici :

Sortie 1 avec capteur : https://www.strava.com/activities/677851143

Sortie 1 sans capteur : https://www.strava.com/activities/680214790

Sortie 2 avec capteur : https://www.strava.com/activities/679017383

Sortie 2 sans capteur : https://www.strava.com/activities/680084518

A partir des fichiers obtenus, j’ai fait une comparaison entre les puissance estimées et les puissances réelles sur différents segments de cette sortie. J’ai réalisé cette analyse sur des segments de plusieurs minutes. En effet, des segments trop courts ne me paraissaient pas représentatifs de l’effort fourni, notamment à cause des effets d’inertie. Voici quelques segments analysés ainsi qu’un tableau comparatif :

tableau-comparatif-puissance-strava

Voici également puissances moyennes pondérées calculées par Strava :

comparaison-puissance-moyenne-strava

Sur chaque segment, les puissances estimés sont à chaque fois plus faibles que les puissances obtenues avec le capteur de puissance. Plusieurs raisons pourraient expliquer cela :

  • Un mauvais poids (du cycliste ou du vélo) renseigné dans les paramètres Strava (paramètre pourtant vérifié).
  • Le vent que Strava ne prend pas en compte dans ses estimations (vent pourtant faible ou quasi inexistant lors de ces deux sorties, qui plus est dans une montée de col).
  • Un capteur mal calibré malgré une calibration avant chaque sortie.

Quoi qu’il en soit, l’erreur va toujours dans le même sens, entre -6% et -15%. Cela est plutôt bon signe et confirme que l’estimation Strava est plutôt correcte. Autour de 10% d’erreur pour une estimation à partir d’un algorithme, je trouve le résultat bon à la vue de l’ensemble des paramètres qui rentrent en ligne de compte dans la relation entre puissance développée et vitesse du cycliste.

Pour ce qui est des segments plus courts, plats et sur lesquels on arrive souvent avec une certaine inertie, l’estimation est beaucoup moins bonne. A titre d’exemple, voici un comparatif sur des segments plus courts réalisé lors d’une sortie autour de l’hippodrome de Longchamp :

Avec capteurhttps://www.strava.com/activities/713352342

Sans capteurhttps://www.strava.com/activities/713357631

Voici quelques comparaisons entre les puissances estimées et les puissances réelles sur des segments de cette sortie :

comparaison-puissance-moyenne-strava-longchamp

Les puissances fournies sont totalement surestimés (jusqu’à +47% !), comme si Strava ne prenait pas en compte l’inertie de l’ensemble cycliste + vélo.

Et je ne parle pas du fait de rouler en peloton ou l’estimation peut être complètement erronée. Comme évoqué ici, on peut rouler dans les roues ou au milieu d’un peloton à très haute vitesse sans fournir un effort très important. Et ça, Strava n’est pas capable de le déterminer. Par exemple, en regardant les récapitulatifs de course des coureurs Elite qui tournent à plus 42km/h moyen sur 150 kilomètres, les puissances estimées par Strava sont tout simplement énormes et physiquement impossible à tenir.


pub

Que conclure ?

A la vue des résultats décrits précédemment, plusieurs conclusions peuvent être tirées. Sur des segments longs à fort dénivelé, les valeurs, bien qu’environ 10% sous-estimées, restent très cohérentes et pourront donner une approximation grossière à ceux qui cherchent à avoir une idée de la puissance qu’ils développent.

Sur les segments courts, les “coup de cul”, ou sur les segments à haute vitesse, les estimations sont beaucoup moins bonnes et très peu représentatives de l’effort fourni.

Quant aux efforts réalisés en peloton, les estimations sont complètements erronées et en aucun cas en corrélation avec l’effort réalisé, et seront largement surestimées.

4 comments on “Estimation de Puissance sur STRAVA”

  1. nfkb Répondre

    intéressant merci ! comme c’est plat dns moin j’avais surtout observé que Strava surestimait largement, là ça remets un coup de polish sur le blason de Strava !

    Y’a un autre mystère que je n’ai toujours pas résolu : le dénivelé ! t’as un avis là dessus ? En calibrant correctement ma Fenix 3 (au départ puis calibrage auto sur OFF) et mon Edge 810. J’arrive avec des deux outils contenant un baromètre à avoir des données cohérentes. Seulement lorsqu’on fait lire la trace à un outil externe (Strava par ex) les correction vont dans tous les sens ! -50% avec Google Earth +30% avec mygpsfile ! Et je ne sais pas programmer pour jouer avec l’API Géoportail.

    Merci

  2. Ping Comment estimer sa puissance sans capteur (de puissance) en vélo ? - Iron musing ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *