Catégorie : Humeur et Chronique

Zwift, la Plate-forme de Vélo Virtuel

Depuis peu, j’alterne des sorties vélo entre le milieu du Pacifique, Londres et Richmond. Bien évidemment, je ne prends pas l’avion pour aller y rouler, mais c’est via la plate-forme Zwift que je me retrouve virtuellement dans ces lieux parmi de nombreux autres cyclistes. Développé il y a un peu plus d’un an à partir d’une version Beta, Zwift s’est progressivement amélioré pour être aujourd’hui utilisé par un nombre grandissant de cyclistes. Retour sur cette application désormais incontournable.

logo zwift

Pour faire simple, Zwift est un logiciel de simulation de vélo. Le fonctionnement est simple : le logiciel récupère des données que vous produisez sur home trainer (puissance, cadence, fréquence cardiaque…) via une liaison Bluetooth qu’il va ensuite analyser et utiliser pour générer dynamiquement le déplacement du cycliste dans un environnement en 3D.

Lire la suite…

Palmares 1868, le Prêt-à-Porter Inspiré du Vélo Rétro

Palmares 1868, cela ne vous dit probablement pas grand chose à l’heure actuelle. Il s’agit d’une marque nouvellement présente sur la marché et que j’ai récemment eu l’occasion de découvrir. Créée en 2016 par deux associés, l’un originaire d’Albi, l’autre du Bordelais, Palmares 1868 propose une collection de tee-shirt, polos et pulls s’inspirant des designs des maillots que portaient les coureurs cyclistes lors de la première moitié du vingtième siècle.

Palmares 1868

maillot damier

La gamme est pour l’instant composée d’un pull décliné en deux coloris, de six polos et de deux tee-shirts. Chaque pièce fera référence à ces champions d’un autre temps et à leurs exploits sur le Tour de France : le polo damier mythique renvoyant au maillot à damier d’Eddy Merckx, le polo Grand fusil quant à lui faisant référence au maillot du coureur Geminiani, ou encore le pull 1903 inspiré des maillots en laine que portaient les coureurs du premier Tour de France.

Lire la suite…

Le Vélo à l’Ile Maurice

J’ai récemment eu la chance de passer quelques bons moments dans une destination connue pour son tourisme, l’Île Maurice. Participant à l’Indian Ocean Triathlon, j’ai également profité de ces journées au soleil pour faire, entre sessions de kitesurf, de snorkling et de farniente, du vélo même si cela n’était pas le but premier de ces vacances.

Parti avec ma traditionnelle carte papier de la dite destination, et installé au Sud de l’île, j’ai ainsi planifié quelques sorties. Maurice n’étant pas réputé pour être une destination vélo, j’y suis allé avec quelques à priori en ce qui concernait la possibilité de pratiquer le cyclisme, à priori rapidement balayés dès ma première sortie.

velo-ile-maurice

L’Île Maurice à Vélo

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’Île Maurice est une ancienne colonie britannique, on roule donc à gauche. Passé ce point, les routes ressemblent à n’importe quelle autre destination où j’ai pu pratiquer le vélo. Les revêtements sont de très bonne qualité et les routes larges. Quant à la conduite des Mauriciens, elle restera assez sûr pour les cyclistes. Ils prennent généralement assez larges pour vous doubler, mettront parfois un petit coup de klaxon pour vous prévenir, et attendront d’avoir suffisamment de visibilité avant de vous dépasser. Il faudra cependant se méfier des nombreux chiens qui traînent le long des routes : ils ne sont pas méchants mais ne regardent pas avant de traverser.

Lire la suite…

Manuel de Survie du Vélo en Ville

La pratique du vélo en ville relève parfois du parcours du combattant. Circuler au milieu des automobilistes demande de l’attention, de l’anticipation, et de la pratique. Parcourant près de 3000 kilomètres par an en ville, j’ai eu l’occasion d’expérimenter la conduite cycliste au milieu des flux de voiture. Voici quelques conseils permettant de se faire sa place et de rouler le plus en sécurité possible au milieu de la circulation.

Piste cyclable

  • Porter un casque : le casque reste à mon sens l’ange gardien du cycliste. En ville, on ne déroge pas à la règle. Le casque pourra vous sauver en cas de choc sur la tête provoqué par une chute. Je sais que ce n’est pas toujours pratique ni simple d’en avoir un avec soi. Mais le jour où la tête rencontre le bitume, on ne se félicitera jamais assez d’avoir ce morceau de polystyrène qui nous a évité de plus grands malheurs.
  • Se dire que les automobilistes ne nous voit pas : On a beau circuler en pleine journée, porter un baudrier ou être équipé de lampe, il faut constamment se mettre dans la tête que les automobilistes ne nous voit pas, où tout du moins que nous sommes loin d’être leur priorité. Avant nous, il y a le téléphone, le maquillage ou tout simplement l’inattention qui feront que vous et votre vélo seraient vite mis au second plan dans la liste des préoccupations des conducteurs.

Lire la suite…

Portrait de Nageurs 3.0

Dans  ces deux articles (ici et ), j’avais listé une partie des habitués des piscines qui nagent à nos côtés. De retour dans les bassins depuis peu, j’ai de nouveau eu la chance de partager quelques longueurs avec de nouveaux types de nageurs. Passage en revue de mes récentes rencontres.

Piscine de Puteaux

  • Le Plongeur : Il nage avec masque, palme et tuba. Il n’a probablement pas compris qu’il n’y avait au fond du bassin qu’une succession de carreaux bleus et que s’il voulait voir des poissons ce n’était pas l’endroit adéquate.
  • Le Nudiste : Sous la douche, sans pudeur il enlèvera son maillot de bain pour se savonner avant de finir dans le vestiaire une serviette autour de la taille. C’est pas que ça me gêne mais il ne se rend pas compte que la piscine est un lieu mixte et que parfois, certains usagers des piscine peuvent être choqués.

Lire la suite…