Présentation des Boyaux Hutchinson Pro Tour et Carbon Comp

Principal acteur mondial sur le marché de transformation du caoutchouc mais manufacturier peu présent sur le marché du pneumatique vélo, Hutchinson propose une gamme complète de pneus et de boyaux.

Logo Hutchinson

Des pneus loisirs aux boyaux haut de gamme, le choix est vaste. Au milieu de cette gamme, j’ai eu l‘occasion de tester les deux modèles orientés performance et compétition de la marque : les Hutchinson Pro Tour et les Hutchinson Carbon Comp.

Avec un centre de recherche basé en France à Chalette sur Loing, lieu historique de la marque, Hutchinson a également gardé une partie de sa production en France, notamment les pneus et les chapes des boyaux. Ces dernières envoyées en Thaïlande sont ensuite posées sur les carcasses des boyaux selon le cahier des charges établi par le bureau d’étude français Hutchinson, avant d’être réexpédiés en France.

A noter que Hutchinson est également partenaire de l’équipe française du Pro Tour Europcar de Thomas Voeckler ou Pierre Rolland.

Les Boyaux Hutchinson Pro Tour

Fabriqués à la main, avec une densité de 127 TPI et équipés de chambre latex, cela en fait des boyaux légers et assurant un excellent confort de roulage. Le profil rainuré de la chape donne confiance quant à leur accroche sur routes humides tout en conservant un très bon rendement, offrant un ressenti proche de celui qu’offrent des boyaux de type Vittoria Corsa Evo CX.

Boyau Hutchinson Pro Tour 2

Après plusieurs centaines de kilomètres, leur usure reste tout à fait raisonnable à la vue des performances qu’ils proposent. Voici le profil du boyau monté à l’avant après 1000 kilomètres :

Boyau Hutchinson Pro Tour

Autant vous dire qu’il est encore quasiment comme neuf !

J’ai néanmoins percé de l’arrière peu après ces 1000 kilomètres parcourus. La route était très mauvaise et le silex planté dans le boyau était gros et aiguisé. La crevaison serait probablement arrivée avec n’importe quel autre pneumatique, mais il est, à mon sens, important de le préciser.

Pour ce qui est des chambres latex, la version que j’avais entre les mains conservait très bien la pression. Au bout de 24 heures, je ne remarquais qu’une perte de pression d’un bar, ce qui ne posera aucun problème sur les épreuves très longues, de type cyclosportive ou Ironman.

Les Boyaux Hutchinson Carbon Comp

Le Carbon Comp, quant à lui, est un boyau de compétition à privilégier sur route sèche et dans de bonnes conditions.

Petit frère du Pro Tour, il a un profil Slick qui lui assure un très bon rendement au détriment du grip sur route mouillé. Fabriqué à partir d’une gomme moins souple, sa résistance à l’usure sera meilleure au détriment de son confort, et ce malgré les 127 TPI qui composent sa gomme.

Boyau Hutchinson Carbon Comp

Sur route sèche, il se montrera quasiment identique au Hutchinson Pro Tour pour ce qui est du rendement. Attention néanmoins sur chaussée humide à ne pas vous faire piéger par sa tenue de route. Il sera donc à privilégier plutôt pour les beaux jours.

Au final, on retrouve dans ces deux modèles de boyaux des pneumatiques haut de gamme en termes de confort, de performance et d’usure. Quant à leur résistance à la crevaison, je préfère rester neutre sur ce point même s’il semble que la crevaison que j’ai pu connaître fut plus un coup de malchance qu’autre chose.

Ils sont disponibles aux alentours de 60€ pour les Carbon Comp et 100€ pour les Pro Tour, ce qui les place dans le haut du panier en termes de prix.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus, je vous conseille de lire ce très bon article sur le blog Matos Vélo. Invité à visiter l’usine de Chalette sur Loing, Guillaume Robert nous fait ici une présentation et un excellent compte rendu du processus de fabrication des pneus chez Hutchinson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *