J+22 Après l’Accident, des Hauts et des Bas

Tout ceux qui sont passés par la case “blessure” doivent connaître ce ressenti. C’est comme faire trois doubles au Monopoly et Direction la Prison sans passer par la case départ.

Case Prison Monopoly

Sans demander votre reste, vous vous retrouvez immobilisé, avec d’autre choix que d’accepter le lourd diagnostic qu’on vous a fait. Vous tombez de haut, vous vous retrouvez au fond du gouffre. L’avantage, c’est que vous ne pouvez que remonter la pente.

Remonter physiquement la pente, ce n’est pas là le plus dur. Lorsque vous êtes jeune, en bonne santé et que vous faîtes à peu près attention à votre convalescence, les progrès sont visibles assez rapidement. Mais d’un point de vue psychologique, le retour à la surface n’est pas si linéaire et reste fait de hauts et de bas.
Les hauts sont assez simples et arrivent très tôt :

  • Savoir que l’opération s’est bien déroulée.
  • Se mettre debout et faire ses premiers pas.
  • Retrouver son autonomie et ne plus être dépendant des autres.
  • Rentrer chez soi et retrouver des repas meilleurs qu’à l’hôpital
  • Voir que chaque séance chez le kiné est source de progrès.
  • Rencontrer des personnes ayant eu la même blessure et pour qui aujourd’hui c’est de l’histoire ancienne.
  • Remonter pour la première fois sur le home trainer.

Marche après fracture

Mais dans la vie tout n’est pas si simple et à force de se triturer l’esprit, la convalescence est également faite de coup de blues. Ma plus grosse erreur je crois est d’avoir commencer à regarder sur internet les conséquences de ma blessure. Et sur Internet, vous trouvez souvent le pire du pire. Nombreuses sont les personnes qui expliquent leurs malheurs sur des forums, tandis que pour tout ceux pour lesquels cela s’est bien terminé, les témoignages sont quasi inexistants.

Au moindre rayon de soleil (et encore, nous ne somme qu’au mois de février), votre seul envie est de sortir, mais vous êtes très vite rappelé à l’ordre par vos béquilles et votre invalidité temporaire. Dans ces moments là, il faut savoir rester patient…Dommage ce n’est pas mon fort.

Les coups de moins biens, c’est également quand, au fur et à mesure des mouvements que vous réapprenez, vous découvrez de nouvelles douleurs musculaires ou tendineuses qui vous font comprendre que le retour sera long. Comme quoi, le chirurgien a très probablement du décoller votre muscle et le poser sur le bord de la table d’opération pour effectuer son travail de réparation. Et ça, votre corps ne manquera pas de vous le rappeler !

Citation Courage

Amateur de mathématiques, je dirais que l’évolution moral lors de la convalescence ressemble à peu de chose près à une sinusoïdale. Constituées de hauts et de bas, l’objectif est désormais de retrouver une état stable le plus rapidement possible. Faire en sorte que cette période soit la plus courte possible est devenu mon principal objectif et chaque jour passé, je me dis qu’il s’agit d’un jour de plus vers le retour à une situation meilleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *