KNOG Blinder Road 2 et Blinder ARC 5.5, le Test

L’automne est arrivé, l’hiver se profile et les jours ont commencé à raccourcir depuis déjà un moment. Voici le période pour s’équiper en appareils d’éclairage afin de rouler en prenant le maximum de précautions pour voir et se faire voir dans l’obscurité.

Il y a un an, je vous présentais les lumières de la marque australienne Knog : la Knog Beetle et la Knog Gekko light. Ces lampes permettant d’être vu, mais n’offrant pas une luminosité suffisante afin de voir dans le noir, je vais cette fois-ci vous présenter les éclairages avant Knog Blinder Road 2 et Knog Blinder ARC 5.5.

Knog Blinder ARC 5.5

Knog Blinder Road 2

La lumière avant Knog Blinder Road 2 est la première génération d’éclairage à grande puissance de la marque australienne. Ne pesant que 75 grammes pour une dimension de 53x30x63mm, elle est composée de 2 LED offrant un flux lumineux de 200 lumens*. Elle offre de nombreux avantages tant en terme de performance qu’en terme de praticité.

Knog Blinder road 2 - 3

Voici ses principales caractéristiques :

  • Disposant d’une batterie Lithium, elle se recharge par câble USB et ne nécessite pas de pile.
  • Sa coque en silicone est étanche.
  • Elle propose 8 modes d’éclairages – Fort, Moyen, Mode Flash, éclairage différent entre les deux LED…, le tout réglables à l’aide de deux boutons.
  • Son système de fixation à levier est très astucieux et facilite la mise en place de la lumière sur le cintre.

Blinder road 2

Le seul reproche qu’on pourra lui faire est la faible longévité de sa batterie : malgré les 4h en mode Flash, elle ne tiendra qu’une heure en mode fixe à luminosité maximale.

Knog Blinder ARC 5.5

La lumière avant Knog Blinder ARC 5.5 est le chef de fil de la marque en termes d’éclairage. Offrant un flux lumineux de 550 lumens grâce à une LED haute intensité, ces performances, comparées à la lumière Knog Blinder Road vont se faire – par rapport au Blinder Road 2 – au détriment de sa compacité et de son poids. De façon toute relative, elle ne pèse que 150 grammes pour des dimensions de 32x32x101mm.

Knog Blinder ARC 5.5 - 3

Voici ses principales caractéristiques :

  • Disposant également d’une batterie Lithium, elle se recharge par câble USB.
  • Sa coque en silicone est étanche.
  • Elle propose 4 modes d’éclairages – Fort Moyen, Faible ainsi qu’un mode Flash.
  • Elle dispose du même système de fixation à levier que la Knog Blinder Road

Blinder ARC 5.5

Sa longévité restera également meilleure que la Knog Blinder Road 2 : 2h en éclairement maximum et jusqu’à 17h en mode Flash !

Voilà quant à la présentation de ces deux modèles d’éclairage avant. Pour ce qui est de leur utilisation en conditions réelles, leurs performances n’ont rien à voir avec des éclairages entrée de gamme qu’on peut trouver dans des budgets aux alentours de 30€.

A titre comparatif, voici 3 prises de vue (réalisées avec les mêmes paramètres d’appareil numérique) dans des conditions de noir total sur un mur situé à 3 mètres :

  • La première avec un éclairage entrée de gamme.
  • La deuxième avec l’éclairage Knog Blinder Road 2.
  • La troisième avec l’éclairage Knog Blinder ARC 5.5.

Eclairage Knog

On remarque bien la différence des étendues des trois flux de lumière entre les modèles. Cette caractéristique a un impact direct sur l’utilisation des éclairages en conditions réelles. A noter que la prise de vue réalisée avec l’éclairage Knog Blinder ARC 5.5 fait aussi ressortir une lumière plus forte, obtenue grâce à ses 550 lumens de flux lumineux.

Les lampes sont également fournies avec un système de fixation sur le casque, très pratique pour les vététistes ou pour s’équiper d’un éclairage supplémentaire en plus du celui installé sur le cintre.

Knog Blinder road sur casque

*Selon Wikipedia, « le Lumen est  le flux lumineux émis dans un angle solide de 1 stéradian par une source ponctuelle uniforme située au sommet de l’angle solide et dont l’intensité vaut 1 candela ». Si comme moi vous n’avez rien compris, dites-vous plutôt que c’est une caractéristique lumineuse perçue par l’oeil humain, qu’un feu de croisement c’est environ 1500 lumens et qu’une ampoule halogène « standard » c’est 300 lumens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *