La Malbouffe aux Ravitaillements

De nombreux produits énergétiques sont disponibles sur le marché. Gels, barres ou boissons de l’effort, le choix est vaste et les fabricants redoublent d’ingéniosité afin de proposer des solutions adaptés aux besoins des sportifs. Néanmoins ces produits sont souvent chers et des solutions alternatives peuvent être trouvées.

Certes l’emballage restera moins pratique, les apports spécifiques (en protéines, vitamines, minéraux…) réduits par rapport aux produits spécialisés, mais ils seront une solution low cost idéale pour les sorties d’entraînement. En voici quelques-uns :

Le Coca Cola

Symbole de la malbouffe, bourré de sucre rapide, il restera très efficace afin d’apporter aux muscles l’énergie nécessaire pour avancer. Attention néanmoins aux bulles présentes dans la boisson. Elles pourront causer quelques désagréments digestifs. la solution est alors de préalablement secouer le Coca Cola afin de lui enlever son pétillant.

Canette Coca Cola

Comparé aux solutions du commerce réalisée à partir de poudre, voici ce que cela donne :

Energie pour 100ml (Kcal)
Glucides (gr)
Dont sucres (gr)
Coca Cola421010
Boisson énergétique3076

Les barres chocolatées : Mars, Snickers, Bounty, Sundy…

A proscrire par temps chaud sous peine de voir les barres fondues dans leur emballage, c’est une alternative très efficace et à moindre coût. Voici quelques détails quant à leurs apports nutritionnels :

Energie par barre (Kcal)
Glucides (gr)
Dont sucres (gr)
Protéines (gr)
Lipides (gr)
Snickers2423026411
Mars230353129
Bounty2221021314
Sundy182242019

Elles se distinguent des barres de l’effort de par leur teneur élevée en lipide. Attention donc aux problèmes de digestion qui pourraient survenir en les consommer pendant les efforts brutaux.

Snickers

Néanmoins, pour les sorties cyclistes hivernales, elles resteront très bénéfiques dès le moindre coup de mou. Ma préférence va au Snickers, à son chocolat, son caramel et ses cacahuètes :).

Les produits salés

Là encore, les fabricants de produits énergétiques sont très inventifs afin de proposer des produits salés dont le rôle est de briser la monotonie du sucre. Barres goût pizza ou cacahuète, Gels Caramel Beurre salé ou Tomate, leur coût reste malheureusement très élevé et des remplaçants à prix réduits peuvent être trouvés : Les Bretzels, Tuc, et autres biscuits apéritifs. Leur emballage d’origine n’étant pas forcément adapté, il suffit de les placer dans un sachet qu’on glissera facilement dans la poche arrière d’un maillot de vélo.

Energie pour 100gr (Kcal)
Glucides (gr)
Dont sucres (gr)
Protéines (gr)
Lipides (gr)
Bretzel391733116
Tuc490638822
Minizza5305471130

A titre d’exemple, j’ai bien tourné aux Bretzels (en plus de produits énergétiques plus classiques) au Triathlon LD de l’Alpe d’Huez afin de varier entre goût sucré et goût salé.

Ce ne sont ici que quelques exemples, de nombreuses autres possibilités sont envisageables en fonction des goûts de chacun. A noter que la teneur élevée en sel de ces produits permettra également de compenser les pertes sudorales.

Tuc nature

Ces produits, dont la consommation n’est pas particulièrement recommandée à ceux qui font attention à leur ligne, peuvent apparaître comme un très bon compromis en termes de nutrition pour les entraînements. Et voire même pour plus : il n’est pas rare de retrouver certains d’entres eux sur les stands de ravitaillements des épreuves longue distance à côté des produits énergétiques classiques, morceaux de fruits et autres barres de céréales.

11 comments on “La Malbouffe aux Ravitaillements”

  1. Aurélien Répondre

    Je me posais la question sur les barres chocolatées ! Ma préférence allant aux twix 😉 mais mars semble la meilleure.

    Bon pour avoir testé overstim et les gels décathlon aucun différence si ce n’est le prix : 6 pour le prix de 2

    • Pierre M Répondre

      Perso, c’est bien le Snickers mon préféré, moins “crémeux” que le Mars au gout moins sucré (en plus les cacahuètes du Snickers contiennent plein de bons lipides) 🙂 Et ça reste encore moins cher (en terme de rapport calorie/prix) que les gels, quelque soit leur marque.

  2. Guillaume Orsal Répondre

    Pour le coca, plutôt que de secouer la bouteille et en mettre partout, et comme il est souvent déjà servi dans des gobelets, l’astuce consiste à le couper avec de l’eau.

  3. Programme triathlon Répondre

    Des remarques pertinentes sur l’utilisation des produits qu’on trouve partout. Les marques que vous avez cités, sont aussi ceux que je mange. Avec une préférence sur une marque plutôt qu’une autre simplement au goût et non pas aux valeurs nutritives>> Snickers et Tuc 😉

  4. jp Répondre

    Bonjour, en terme de malbouffe, ce que j’aime bien c’est le lait concentré ( pour 100g : 316kcal / matières grasses : 8g / gluciges 56g dont sucres 56g / proteines 5g / sel 0.18g )
    Qu’en penses tu ?

    • Pierre M Répondre

      Le lait concentré, c’est pas vraiment de la malbouffe :). Sinon oui, je valide bien sur. Par contre j’ai une mauvaise expérience avec l’emballage : en ouvrant le “tube” de lait, j’en ai mis partout, laissant des traces blanches collantes douteuses sur mon cadre :D.

      • jp Répondre

        MDR Pierre M j’avoue c’est pas très pratique moi je consomme en tube mais bon cela prend de la place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *