Prolongateurs de valve : mode d’emploi

Quand on parle de roues de vélo à haut profil, il faut également penser aux longueurs des valves compatibles montées sur les chambres à air ou les boyaux. Car gonfler un pneu monté sur une jante à haut profil sans avoir accès à la valve, je n’ai encore jamais trouvé comment faire…

Jante haut profil

Plusieurs solutions sont possibles afin d’avoir des valves compatibles sur des jantes à haut profil (sur des jantes de 50 ou de 88mm par exemple) :




1. Les valves longues :

Il s’agit de la solution la plus simple. On trouve dans le commerce des chambres à air à valves longues (de 60 ou 80 mm) à utiliser tel quel au moment du montage du pneu (vous pouvez trouver des chambres à air Continental à valve longue à moins de 10€ sur Amazon). Cependant, utilisateurs de boyaux, passez votre chemin car je n’ai encore jamais trouvé de boyaux à valves longues intégrées chez les vélocistes.

Chambre à air avec valve longue

2. Les prolongateurs de valves classiques à visser :

A utiliser sur chambres à air ou boyaux, il s’agit d’un prolongateur qu’on vise directement sur la valve. Il faut cependant veiller à bien dévisser l’obus de la valve avant de visser le prolongateur sous peine de pomper pour rien…

Prolongateur de valve classique

Ce système certes simple est assez peu fiable. L’étanchéité entre la valve et le prolongateur est parfois très mauvaise (un petit joint ou du gel peut pallier à ce problème), et le prolongateur peut avoir tendance à se dévisser lorsqu’on gonfle le pneu avec une pompe à main.

3. Les prolongateurs de valve type « Vittoria » :

Un boyau Vittoria est vendu avec une valve Vittoria…trop courte. Dans ce cas, Vittoria vent séparément des valves plus longues destinées à remplacer la valve d’origine. Pour se faire, il faut simplement dévisser la valve du boyau à sa base et la remplacer par une valve de longueur plus importante. Sur les valves Vittoria, il faut bien faire attention à ne pas essayer de dévisser complètement l’obus car il est indémontable!

Prolongateur de valve Vittoria

4. Les prolongateurs de valve type « Continental » :

« Deutsche Qualitat », voici ce qui l’en est des prolongateurs de valve continental. Son installation se fait en 3 étapes :

  • Démonter l’obus de la valve :

Prolongateur de valve Continental 1

  • Remonter l’obus sur le prolongateur de valve

Prolongateur de valve Continental 2

  • Visser le prolongateur sur ce qui reste de la valve

Prolongateur de valve Continental 2

Certes un peu plus compliqué à installer, c’est probablement le prolongateur le plus fiable d’entres tous, et sur lequel va ma préférence (un peu comme l’ensemble des pneumatiques Continental d’ailleurs).

Le plus important reste quand même de bien de bien préparer ses chambres à air ou ses boyaux en fonction de ses jantes car il serait quand même dommage d’appeler le taxi ou d’abandonner en course à cause d’une valve un peu trop courte et ne permettant pas d’y insérer la tête de la pompe.

7 comments on “Prolongateurs de valve : mode d’emploi”

  1. DUPONT Répondre

    Excellent !

    Je ne connaissais pas le continental. Mais attention, après 1 h de vélo, on est en sueur et changer les obus de valve les doigts mouillés…..injouable !! donc, dans son barda , toujours prévoir un petit chiffon !!

  2. rallycondé Répondre

    Très explicite. Mon problème est que j’ai perdu l’obus de valve presta en voulant regonfler ! En fait j’ai dévissé en sens contraire à droite et non à gauche : il me reste à retrouver un obus : qui vend cette pièce détachée ?

    • Pierre M Répondre

      Je ne sais pas si cette pièce est disponible seule. La solution est peut-être de récupérer un obus sur la valve d’une chambre à air neuve ou percée (certaines ont leur valve démontable).

  3. laurent giant Répondre

    Merci pour toutes ces infos.
    Je debute avec des jantes de 60 à boyaux qu’elle longueur de prolongateur conti faut’il prendre pour ce type de jantes
    Des prolongateurs 40 MM suffisent’ils en plus de la longueur de base de la valve ? ou faut’il des 60 mm

  4. Noiriel Répondre

    Quand on roule à 40, le haut de la roue avance à 80, et la résistance aérodynamique de la valve est quadruplée quand elle passe à ce point. D’où l’intérêt de réduire la longueur exposée. Sur mes roues, je l’ai réduite… à zéro! Seul dépasse le bouton (et encore, pas toujours) pour pouvoir dévisser. Pour gonfler, j’utilise un prolongateur, mais après il ne sert plus à rien qu’à empêcher de revisser le bouton et majorer l’inertie de rotation de la roue. Alors je le remets dans ma poche. Le bénéfice certes est très minime, mais non nul.

  5. JF Répondre

    Salut,

    Je ne comprends pas cette habitude qui consiste à placer à demeure un prolongateur de valve sur les jantes aéro, détruisant ainsi partiellement l’aéro.

    Perso, si l’obus est démontable je le colle à la loctite ensuite je dessere en force (légèrement) la valve.

    La valve sera toujours ouverte, mais la pression dans la chambre étant supérieur à la pression atmosphérique la valve restera bien pressée sur son siège assurant l’étanchéité ( et rien ne pouvant appuyer dessus il n’y aura pas de perte)

    Le prolongateur ne prend place que pour le gonflage.

    Le collage de l’obus et le blocage de la valve par desserrage en force, servent pour ne pas que l’obus se dévisse lors du dévissage du prolongateur et que le la valve ne se ferme lors du vissage du prolongateur.

    Résultat une jante dont rien ne dépasse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *