Comment récupérer après une blessure ?

Lorsqu’on est passionné de course ou de sport en général, il est parfois particulièrement difficile de devoir s’arrêter lorsqu’on se blesse. On sait tous que c’est nécessaire, mais la période est souvent mal vécue. Pourtant, les blessures font partie de la vie de la plupart des coureurs ! Et même si vous faites attention, que vous veillez à avoir une santé de fer et que vous vous efforcez de ne rien négliger, la blessure est toujours possible.

En plus des conséquences psychologiques, qui sont importantes lorsqu’on ne peut plus courir, il est assez risqué de s’y remettre sans aucune préparation lorsque l’on veut éviter d’aggraver la blessure. Car repartir de zéro à nouveau peut être particulièrement dur à vivre.

Sachez cependant qu’il existe de nombreuses solutions pour se remettre plus facilement d’une blessure et pour pouvoir courir à nouveau, sans risquer de l’aggraver ! En effet, il est essentiel de reprendre un rythme de croisière petit à petit pour récupérer correctement et pouvoir retrouver son niveau d’antan.

Mais comment faire ? Voici quelques conseils à ne pas négliger lorsqu’on se remet à la course après une blessure.

Avant de courir, marchez !

Légende : Marcher est une première étape essentielle vers la guérison !

Cela peut paraître évident, mais il est absolument nécessaire de se préparer tout en douceur. La marche est donc particulièrement préconisée avant de reprendre la course. En effet, ces deux exercices font appel aux mêmes mécanismes et à des mouvements similaires. De plus, marcher est une activité qui limite l’impact sur les articulations, et réhabitue le corps aux mouvements de manière progressive.

Malheureusement, beaucoup de coureurs négligent cette étape et vont directement du point A au point Z ! La clé est donc de procéder par étapes : on peut ainsi commencer avec de petites marches quotidiennes, puis augmenter le niveau avec de la randonnée, en essayant de varier les terrains pour s’entraîner (sentiers, sable, béton…). Enfin, lorsque vous êtes suffisamment à l’aise dans des marches longues, rapides et sur tous les sols, vous pouvez recommencer à courir !

Soyez patient(e)

Vous l’avez compris avec le conseil précédent : il faudra s’armer de patience pour éviter de se blesser à nouveau ou d’aggraver une blessure existante. Même si vous continuez à pratiquer d’autres sports (comme le vélo ou la natation), demandez toujours conseil à votre kinésithérapeute ou à un médecin avant de vous lancer à corps perdu dans un entraînement trop exigeant. Une blessure peut prendre des semaines voire des mois à guérir et vos tendons ou vos muscles doivent être suffisamment solides pour vous permettre de courir à nouveau. Essayez d’augmenter les efforts de 10 % chaque semaine : ceci vous permettra de passer les étapes de manière saine et efficace. Enfin, écoutez votre corps plutôt que votre tête, il vous dira lorsque vous allez trop loin !

Augmentez la fréquence et non l’intensité

Légende : Préférez des sessions courtes, mais fréquentes

Il faut savoir que le corps s’adapte davantage à un mouvement fréquent plutôt qu’à une activité intense, surtout au début de la rééducation. Il y a donc moins de risques encourus lorsque l’on court régulièrement avec une faible intensité plutôt que beaucoup une fois de temps en temps. Il est donc important de courir 3 à 5 fois par semaine sur de courtes distances, avant d’augmenter la durée de l’effort à plus de 30 minutes.

Tout comme un joueur de poker qui prépare un tournoi, les sportifs doivent s’astreindre à une discipline constante pour atteindre le niveau requis. Cette régularité est également essentielle lors de la rééducation, c’est pourquoi il est important de se concentrer sur la fréquence de l’entraînement.

Misez sur les exercices de musculation

Ajouter un peu de résistance à votre programme quotidien peut vous faire le plus grand bien, surtout après une blessure qui a exigé une immobilisation. En effet, dans ce cas particulier, le muscle peut vite perdre de son volume ! C’est pourquoi il est important de le remobiliser et de le muscler à nouveau, notamment grâce à des exercices de musculation. La résistance est l’une des composantes de la course à pied : il est donc important de la renforcer.

Cependant, veillez à suivre un programme d’un spécialiste de santé pour ne pas aggraver la blessure. Parfois, de simples mouvements assis ou couchés peuvent déjà faire effet et être d’excellents compléments à votre rééducation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *