Réduire les Nuisances de son Home Trainer – Part 1

Il y a quelques temps, je vous parlais de mes déboires avec mes voisins concernant le bruit et les vibrations engendrées par mon home trainer. Ne souhaitant pas renouveler cette mauvaise expérience, j’ai donc pris le diable au corps et réfléchis à un moyen de réduire les nuisances provoquées lors de mes entraînements (Pour la petite histoire, je suis en appartement avec du parquet au sol).

L’idée m’est alors venue de fabriquer une boîte dont le rôle est de piéger le son généré par la résistance du home trainer, ou plus précisément de limiter les émissions sonores vers l’extérieur de la machine.

En partant du principe que le bruit est émis dans toutes les directions de l’espace mais qu’il est difficile de faire un caisson complètement étanche, je me suis donc limiter à la réalisation d’une boîte ouverte qui limitera le bruit dans 4 directions : vers le bas (ce qui me semble le plus problématique vis à vis de ses voisins), ainsi que vers les 3 côtés latéraux.

Pour se faire, j’ai utilisé des panneaux isolants en liège trouvables dans les magasins de bricolage aux alentours de 25€ le m².

Afin d’adapter les plaques à la largeur de home trainer, j’ai réalisé une découpe au cutter (les plaques se découpent très facilement). Reste alors à les fixer entre elles. Pour cela, j’ai utilisé des équerres vissées de par et d’autres dans chacun des panneaux.

Voilà ce que donne le résultat final :

Ce dispositif simple permet dans un premier temps de limiter l’émission des ondes sonores vers son plancher et dans trois directions distinctes. Certes on ne peut pas dire que cette boîte est esthétique, mais ce n’est pas la première qualité qu’on lui demande.

Afin de réduire encore un peu plus les vibrations, mais cette fois-ci les vibrations mécaniques, j’ai ajouté sous le home trainer des supports isolants dont le rôle est d’absorber les vibrations transmises au sol.

Pour cela, j’ai utilisé des chutes de sols en PVC (il s’agit ici d’un chute de sol sportif qu’on installe dans les gymnase), disposées sous les pieds et sous la base de l’appareil.

L’ensemble est bien évidemment perfectible. A titre d’exemple, on peut :

  • Fermer la boîte (tout en veillant à ne pas entraver le passage de la roue).
  • Ajouter une couche d’isolant phonique sur les parois de la boîte.
  • Renforcer la boîte avec des équerres de maintien.
  • Réaliser des joints phoniques entre les différentes plaques.

Vous aurez remarquez là que l’article est notifié d’un “Part 1”. La “Part 2” consistera à réaliser une série de mesure visant à mesurer l’atténuation sonore de ce dispositif, et d’apporter  quelques une des améliorations évoquées ci-dessus.

Reste encore la validation “officielle” : celle de ne pas voir ses voisins venir sonner à sa porte. Et à ce jour, je touche du bois.

3 comments on “Réduire les Nuisances de son Home Trainer – Part 1”

  1. bebaile Répondre

    Bonjour, je serais intéressé par votre retour sur l’efficacité de votre solution. Je suis confronté au même problème que vous. J’ai tout d’abord naïvement pensé que l’achat d’un tapis résoudrait mes problèmes mais j’ai l’impression que cela n’a pas changé grand chose !
    Sportivement

  2. Ping Réduire les Nuisances de son Home Trainer – Part 1 | Le Triple Effort

  3. Pascal Scheidecker Répondre

    Bonjour,
    pour ma part, je viens de passer à un home Trainer Tacx Booster, qui est très silencieux ; pour mes séances j’installe l’ensemble sur le tapis Tacx et, pour l’instant, je n’ai pas rencontré de pb de bruit.
    Je précise que je travaille avec des cadences comprises entre 60 et 90, vitesse calculée de 15 à 30 km/h selon la résistance choisie et le développement du braquet choisi et cardio variant de zones 1-2 (environ 120-130) pour du foncier d’1 h à 1h30 à zone 4 (environ 150-160) en fractionné. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *