Catégorie : Diététique

spiruline

Les Bienfaits de la Spiruline

 

La spiruline est l’une des formes de vie les plus anciennes de la planète.

En fait, ce sont des microalgues bleu-vert qui sont en partie responsables de la production de l’oxygène dans l’atmosphère et qui a permis aux formes de vie originaires de la planète de se développer.

 

Elle est le premier super aliment au monde étant l’un des aliments les plus riches en nutriments de la planète et est commercialisée comme complément alimentaire.

 

C’est une bactérie que l’on retrouve dans des pays exotiques tel que Hawaii et est réputé pour sa saveur particulière et son énorme apport nutritif et, ses avantages nutritionnels sont presque identiques à ceux d’autres plantes marines telles que la chlorelle ou le varech.

 

Remplie de vitamines tel que les vitamines A, C, E et B, de protéines ainsi que de nombreux minéraux tels que le calcium, le magnésium, le zinc et le sélénium entre autres, la spiruline est bien connue des athlètes et auprès de personnes qui voudraient perdre du poids.

 

 

Que fait la spiruline ?

 

Les protéines sont principalement indispensables à la formation et à la réparation des muscles et des os et sont constituées de chaînes complexes d’acides aminés mais aide également à la gestion des niveaux d’insuline dans l’organisme, au maintien du système immunitaire, au transport des minéraux dans l’organisme, et plus encore.

 

Huit des vingt-deux acides aminés contenus dans les protéines sont essentiels au bon fonctionnement du corps, mais le corps humain ne peut pas tous les produire. Par conséquent, ces huit acides aminés ne peuvent être obtenus que par un régime alimentaire. Il faut noter qu’une bonne quantité d’azote ainsi que les acides aminés essentiels sont nécessaires au bon déroulement de la synthèse des acides aminés qui ne le sont pas.

 

La spiruline est considérée comme une “protéine complète”, car elle est une source de qualité des huit acides aminés essentiels. De plus, la protéine dans la spiruline est digestible entre 85 et 95%, ce qui en fait l’une des formes de protéines les plus puissantes disponibles. Et comme les parois cellulaires de la spiruline ne contiennent pas de cellulose, ses acides aminés sont absorbés presque instantanément par le corps.

 

 

Les Bienfaits de la Spiruline

 

  • Performance musculaire : puissance et endurance

Il a été rapporté que des apports en spiruline contrebalance tout déficit en nutriments dans notre corps, prévient l’épuisement et la fatigue musculaire permettant ainsi aux sportifs de poursuivre leurs activités sans soucis physiques quels qu’ils soient.

En plus de fournir cela, la prendre en complément est également une très bonne option pour ceux qui cherchent à augmenter leur niveau d’énergie et leur vitalité globale.

 

 

  • Antioxydant & anti-inflammatoire

Les protéines contenues dans la spiruline peuvent également être bénéfiques pour l’inflammation : des études ont démontré que certains organismes (principalement des hommes) pouvaient obtenir des changements avantageux en l’utilisant comme complément alimentaire.

Pour ceux qui pratiquent régulièrement à des exercices soutenus et intenses : la production d’une quantité de stress oxydatif est inévitable.

La spiruline est l’aliment qui arrive à justement combattre le stress oxydatif ou autres radicaux libres.

 

 

  • Renforce le système immunitaire

La spiruline a longtemps été glorifiée pour sa capacité à fortifier le système immunitaire. Elle favorise activement la régénération cellulaire ce qui aide les plaies à guérir plus rapidement. Une personne prenant de la spiruline est moins susceptibles à contracter des rhumes, grippes etc…

Aussi certaines études ont démontré que la prise de cet aliment peut aider à traiter les symptômes de VIH.

 

 

  • Perte de poids

La carence en nutriments est généralement la première raison pour laquelle vous mangez parfois trop.
En mangeant des aliments incroyablement riches en nutriments comme la spiruline, vous donnez à votre corps les matières premières dont il a besoin pour rester en santé et déclencher la sécrétion de la leptine, une hormone de la satiété, pour vous aider à garder l’appétit sous contrôle.

Vous vous sentirez bien, cesserez de manger des aliments de mauvaise qualité et votre corps commencera à brûler naturellement plus de graisse.

 

 

  • Détoxifiant

Prendre de la spiruline a un effet détoxifiant qui fonctionne vraiment ! Bien que de nombreux suppléments sur le marché prétendent détoxiquer, il faut avouer que très peu le font réellement. La spiruline et l’ingrédient actif C-Phycocyanine ont démontré leur capacité à réduire les effets de diverses toxines, tout en améliorant la santé des organes.

 

 

Il faut noter que la prise de spiruline aide également avec le traitement du diabète, booste la santé mentale ainsi que la santé cardiaque, améliore la digestion, aide à traiter l’acné entre autres.

 

 

La spiruline a-t-elle des effets secondaires ou des dangers ?

 

  • Spiruline contaminée

Les médecins considèrent que la spiruline est sans danger en général, surtout à la lumière de tous ses bénéfices en tant qu’aliment mais elle peut être contaminée par des métaux toxiques, des bactéries nocives et des micro cystines – toxines produites à partir de certaines algues – si elle est cultivée dans des conditions inadéquates.

 

La spiruline contaminée peut causer des dommages au foie, des nausées, des vomissements, de la soif, une faiblesse, des battements de coeur rapides, un choc électrique et même la mort.

 

 

  • Spiruline – surconsommation

 

En raison du taux élevé de fer dans la spiruline, elle n’est pas recommandée pour les personnes qui ont des problèmes d’hémochromatose.

L’excès de fer pourrait causer une intoxication, des problèmes de foie/pancréas ou des articulations.

 

 

  • La spiruline et les femmes enceintes

 

Heureusement, chez la femme enceinte, le complément ne comporte pas vraiment de danger.

Elle diminue, en fait, les risques d’anémie pendant la grossesse et est un apport nutritif positif pour la maman ainsi que le bébé.

 

 

Le dosage

 

Comme pour tous compléments, il ne faut pas en prendre de grosses quantités d’un coup pour éviter les complications et permettre au corps de s’habituer aux effets que peuvent apporter ces derniers.

Le dosage idéal de la spiruline est de 3 à 5 grammes par jour, mais le mieux si vous commencez, est de prendre 10 milligrammes par jour.

Il faut également savoir que ce complément peut être pris pendant toute l’année, mais la recommandation serait de le prendre pendant les périodes de basses énergies.

En poudre, vous pouvez même la mélanger à vos repas : vous pouvez le saupoudrer sur votre salade ou le mélanger à d’autres aliments pour en faire un smoothie. Bien sûr, si le goût ne vous convient pas, vous pouvez le prendre en gélule ou en comprimé.

 

 

Conclusion

La spiruline est un type de cyanobactérie – souvent appelé algue bleu-vert – qui est incroyablement saine.

Comme mentionnée ci-dessus, la spiruline est une source de nombreuses vitamines, minéraux et antioxydants. Ceux-ci peuvent fournir de nombreux avantages pour la santé ; elle peut améliorer votre taux de lipides sanguins et supprimer l’oxydation, vous permet de renforcer votre endurance musculaire et peut vous aider à perdre du poids entre autres.

Consultez votre médecin traitant avant la prise de ce complément.

 

Les Avantages Du Régime Crêtois

 

Ces dernières années, la communauté scientifique internationale a intensifié ses efforts dans la recherche du régime idéal en termes de santé. Le régime crétois, aussi connu sous le nom de régime méditerranéen, est au centre de toutes les attentions, la plupart des études décrivant la cuisine crétoise comme l’exemple le plus typique de la cuisine méditerranéenne de haute qualité. Certes, les Crétois ont le taux de longévité le plus élevé au monde et le plus bas taux de mortalité dû à des maladies telles que les maladies cardiovasculaires et le cancer.

 

Mais quel est le secret du régime crétois ? La Crète possède l’une des cuisines les plus anciennes et les plus raffinées du monde. C’est la continuation des saveurs traditionnelles, des arômes, des ingrédients et des styles datant de l’époque minoenne. Les découvertes archéologiques montrent qu’il y a 4000 ans, les anciens Crétois consommaient plus ou moins les mêmes produits que les Crétois d’aujourd’hui. Beaucoup de grandes urnes utilisées pour stocker de l’huile, du vin, des céréales, des légumes et du miel ont été trouvées dans les palais minoens.

 

 

Le régime crétois peut booster la performance des athlètes

 

Selon des études récentes, les accomplissements fantastiques et les résultats brillants dans la carrière des athlètes sont étroitement liés aux aliments qu’ils consomment. Les athlètes passent la majeure partie de la journée à s’entraîner et à s’exercer, ce qui leur fait perdre une grande partie de l’énergie produite par le corps. Quelle est la source de cette énergie ? Le carburant pour notre corps qui maintient tous les processus qui circulent en nous est dissimulé dans les aliments que nous consommons; la qualité du carburant est en corrélation avec la qualité de la performance de l’athlète. C’est là que le régime méditerranéen et la cuisine méditerranéenne entrent en perspective pour faire la différence.

 

Le corps humain est un système bien organisé, toutes les parties du système sont interdépendantes mais en même temps, chacune a sa fonction particulière. La performance du corps dépend de la qualité de nos interactions avec l’environnement. L’univers nous fournit tout ce dont nous avons besoin. La seule chose que nous devons faire pour ne pas perdre l’équilibre est de trouver la meilleure formule de la combinaison de substances. Chaque personne doit coordonner ses efforts pour se sentir bien et vivre longtemps, tandis que les athlètes sont des personnes qui, autrement, n’atteindront pas le sommet de leur carrière sportive.

 

L’activité physique et la nutrition sont deux aspects sous-jacents de la vie du sportif. Le repas quotidien d’un athlète doit contenir des ingrédients tels que des protéines, des glucides, des vitamines et des minéraux. Pour chaque athlète, une quantité suffisante de protéines est primordiale. La protéine est un matériau de construction des muscles et joue un rôle majeur dans leur développement. Pendant ce temps, les muscles sont la clé de la force et de la performance parfaite de l’athlète. Les produits suivants peuvent vous offrir un apport considérable en protéines : lait, œufs, poulet, poisson, haricots, légumes, etc. Les glucides sont un puits d’énergie. En mangeant des aliments riches en glucides, vous libérez de l’énergie supplémentaire pour vous sentir à l’aise et productif pendant l’entraînement. Pour nourrir votre corps avec des glucides, ajoutez au repas du riz, du pain, des céréales, des bananes, des pâtes, des spaghettis, des macaronis, des crêpes, des noix, du gruau, de l’orge, des pommes de terre, des carottes, du maïs, etc. Les fruits et légumes ainsi que des pilules vendues dans la pharmacie vous donnent une portion quotidienne de vitamines et de minéraux.

 

Pour organiser le régime d’un athlète en particulier et d’un sportif en général, les entraîneurs invitent des nutritionnistes préparés par des professionnels qui établissent un plan de repas quotidien unique pour chaque individu, en tenant compte des particularités de la constitution, de l’état de santé et du sport. Par conséquent, il existe une possibilité d’économiser du budget si vous optez pour un régime avec une longue histoire et des avantages pour la santé – régime crétois.

Le régime méditerranéen est un trésor de vitamines et de minéraux, de graisses saines, de glucides et de protéines. Faire des plats méditerranéens ne demande pas trop de temps. Il est bon de garder à l’esprit le calendrier chargé de l’athlète. Dans ce type de régime, la priorité principale est donnée aux aliments frais ou moyennement transformés. Le but est de conserver tous les ingrédients bénéfiques de chaque produit. Le régime méditerranéen n’a pas de mauvaises graisses qui, après la consommation, vous fatiguent et vous somnolent. Au lieu de cela, il vous offre un fluide précieux qui donne à chaque plat un goût et un arôme agréables. Il s’agit d’une huile d’olive riche en antioxydants, qui neutralise les substances toxiques en nous, et de la vitamine E. Pour rester actif plus longtemps, il évite également les aliments trop lourds pour l’estomac qui consomment trop d’énergie. Au contraire, les ingrédients rustiques – que ce régime possède en excès – a besoin de peu de temps pour être digérés mais, libèrent une énorme quantité d’énergie pour être productifs pendant toute la séance d’entraînement et ne pas se sentir épuisés par la suite.

 

Le régime crétois a été formé au cours de l’histoire par des gens ordinaires qui ignoraient tout de l’approche scientifique de la nourriture. Ils étaient juste très attentifs à leur corps et à leurs besoins. Ils ont très bien compris qu’ils devaient manger le bon aliment pour maintenir leur activité physique toute la journée et travailler efficacement. Pourquoi ne pas appliquer ce régime alimentaire au régime des athlètes ? Leur tâche quotidienne est la même : absorber le maximum de nutriments et montrer les meilleures performances de manière régulière et aux moments cruciaux des Jeux Olympiques.

 

 

Les règles de base du régime crétois

 

  • Utilisez l’huile d’olive comme matière grasse principale, remplaçant toutes les autres graisses et huiles pour la friture et les vinaigrettes.
  • Buvez une quantité modérée de vin, normalement avec le repas du soir ; environ un à deux verres par jour pour les hommes et un verre par jour pour les femmes (cependant, si vous êtes sportif de haut niveau, il est conseillé d’en boire bien moins).
  • Mangez beaucoup de fruits frais comme dessert quotidien ; limitez les sucreries avec une quantité importante de sucre et de graisses saturées.
  • Incluez dans votre alimentation de nombreux aliments d’origine végétale, notamment des fruits et des légumes, du pain et des céréales, des haricots, des noix et des graines.
  • Mangez des quantités faibles à modérées de fromage et de yaourt quotidiennement
  • Consommez des quantités faibles à modérées de poisson et de volaille chaque semaine ; et limiter les œufs à un maximum de quatre par semaine.
  • Inclure la viande rouge rarement, peut-être juste une fois par semaine.

 

Essayez toujours d’obtenir des produits locaux, en saison. C’est le plus savoureux et le plus sain des aliments. Les produits qui ont fait le tour du monde dans des conteneurs réfrigérés perdent toujours un peu de leur nutrition et de leur goût. Ce n’est pas naturel de manger des aliments non locaux, et il est si important de prendre en compte l’impact sur l’environnement de continuer à développer le goût des aliments qui doivent parcourir le monde avant de finalement trouver le moyen de s’installer sur la table à manger de quelqu’un.

viande rouge l-carnitine

Les Effets de la L-Carnitine sur l’Organisme

La L-carnitine, qu’est que c’est ?

 

Bien qu’elle soit souvent classée comme un acide aminé, la L-carnitine n’est techniquement pas une amine. Elle est considérée comme un composé identique à une vitamine et à un acide aminé qui est lié aux vitamines du groupe B. Quand elle a été étudiée pour la première fois dans les années 1950, la L-carnitine était surnommé la vitamine BT.

 

La L-carnitine est naturellement produite par le foie et les reins à partir des acides aminés ; lysine et méthionine. Cependant, il est stocké ailleurs dans le corps, principalement dans les muscles (y compris le cœur), le cerveau et même dans les spermatozoïdes. Dans l’alimentation, il provient principalement de la viande et d’autres produits d’origine animale. Vous pouvez en obtenir dans des produits végétaux comme l’avocat et le soja, mais en règle générale, la viande est la meilleure source – et plus c’est rouge, mieux c’est.

 

Lire la suite

Ferritine basse ? Voici Une Liste Des Aliments Riches En Fer

 

La ferritine est une protéine qui stocke le fer. Les globules rouges ont besoin de fer pour se former normalement et transporter l’oxygène autour de votre corps. D’autres parties de votre corps, telles que votre foie, votre moelle osseuse et vos muscles, ont également besoin de fer.

 

De faibles taux de ferritine entraînent une anémie ferriprive. Cela signifie que vous avez trop peu de globules rouges. La carence en fer peut provenir d’une mauvaise alimentation ou d’une perte de sang. Ou bien votre corps peut avoir du mal à absorber le fer contenu dans les aliments. Il faudrait un régime très pauvre pour un adulte en bonne santé pour obtenir une carence en fer nutritionnel. Mais, une faible teneur en fer est la carence nutritionnelle la plus courante chez les enfants. Les enfants ont besoin de plus de fer pendant les périodes de croissance rapide. Chez l’adulte, les faibles taux de fer sont généralement dus à une perte de sang à long terme (chronique). Si vous avez des ulcères ou des tumeurs dans l’intestin, des saignements intestinaux ou des règles très abondantes, vous risquez de perdre plus de fer que vous n’en absorbez et de développer une carence en fer. Cela peut aussi arriver si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

 

Les symptômes causés par une ferritine basse sont :

 

  • Peau pâle ou jaune
  • Fatigue extrême et vertiges
  • Cycles menstruels abondants
  • Saignement dans votre tube digestif
  • Du sang dans vos selles
  • Essoufflement ou douleur thoracique, en particulier lors d’une activité physique
  • Ongles cassants ou perte de cheveux
  • Des sons de sifflements ou de balbutiements dans vos oreilles

 

Dans le monde du sport, l’anémie est une nuisance et peut être très dangereux. Si vous ressentez ces symptômes, il vous est conseillé de passer un test pour connaitre votre taux de fer et d’agir en conséquence. Les résultats sont donnés en nanogrammes par millilitre (ng / ml). La plage normale de ferritine dans votre sérum sanguin doit être la suivante :

 

  • 20 à 250 ng / ml pour les hommes adultes

 

  • 10 à 120 ng / mL pour les femmes adultes de 18 à 39 ans

 

  • 12 à 263 ng / mL pour les femmes de 40 ans et plus

 

  • 7 à 140 ng / mL pour les enfants de 6 mois à 15 ans

 

Si vos résultats sont inférieurs, cela peut signifier que vous avez une anémie ferriprive. Des niveaux inférieurs peuvent également être causés par certains médicaments. Les antiacides peuvent causer des problèmes d’absorption et les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent causer une perte de sang dans le tube digestif.

 

 

Une bonne alimentation pour y remédier

 

Les aliments dans votre alimentation fournissent tout le fer dont vous avez besoin – du moins c’est la théorie. Lorsque le système digestif traite vos aliments, le fer est absorbé dans les intestins et stocké dans les cellules de votre corps sous forme de ferritine jusqu’à ce qu’il soit nécessaire. Malheureusement, une alimentation inadéquate laisse dans votre corps une carence en fer et vous pouvez devenir anémique. Manger des aliments riches en fer peut empêcher cela.

 

Il existe deux types de fer alimentaire : hémique et non hémique. La viande, en particulier la viande rouge, est la meilleure source de fer hémique. Lorsque vous mangez de la viande, vous consommez les protéines du sang et l’hémoglobine contenues dans le corps de l’animal. En revanche, le fer non hémique provient principalement de plantes. Le fer non hémique comprend en fait la majorité du fer que nous consommons dans notre alimentation. Le riz, le blé, l’avoine, les noix, les fruits, les légumes, les haricots et les aliments transformés enrichis sont des sources typiques de fer non hémique.

 

Le fer hémique est généralement absorbé à un taux plus élevé que le fer non hémique, ce qui signifie que le corps absorbe plus facilement le fer provenant de produits d’origine animale que le fer provenant d’aliments d’origine végétale. Si vous êtes végétarien, sachez que le taux d’absorption du fer hémique provenant de sources animales varie de 15 à 35%, par rapport à une absorption de 2 à 20% du fer non hémique. Par conséquent, les végétariens peuvent avoir besoin de consommer deux fois plus de fer que les mangeurs de viande pour absorber une quantité adéquate de fer chaque jour.

 

Il existe de nombreuses bonnes sources de fer non hémique. Les légumes à feuilles sombres et les haricots secs font partie des meilleures sources de fer végétariennes. De nombreux produits à base de céréales consommer pour le petit-déjeuner sont enrichis de fer, alors assurez-vous de manger beaucoup de ceux-ci, en particulier des aliments à base de grains entiers !

 

En outre, plusieurs types d’aliments peuvent réduire la quantité de fer non hémique absorbée par l’organisme. Par exemple, les tanins dans le café et le thé, les produits laitiers, les fibres, les œufs et certains types de chocolat peuvent inhiber l’absorption du fer non hémique. La bonne nouvelle est que la vitamine C contribue à augmenter considérablement l’absorption du fer non hémique. Par exemple, boire un verre de jus d’orange avec votre dîner peut augmenter jusqu’à six fois l’absorption de fer non hémique!

 

Vous pouvez également envisager de prendre un supplément de fer, mais si vous le faites, veillez à le prendre avec un aliment ou une boisson riche en vitamine C (comme une bonne limonade fraîche !) pour augmenter l’absorption. Cependant, il est important de se rappeler que la quantité de supplément de fer nécessaire varie en fonction des résultats de vos analyses de sang, de votre âge, de votre sexe, de votre origine ethnique et de vos activités sportives. Que vous mangiez ou non de la viande ou que vous preniez un supplément, il est important de connaître votre statut en ferritine pour avoir assez d’énergie pour passer la journée.

 

 

Que manger ? des exemples …

 

Les œufs, la viande rouge, le foie et les gobelets :

De nombreuses protéines animales contiennent du fer hémique, notamment des jaunes d’œufs (1 mg dans deux gros jaunes d’œufs), de la viande rouge (2 à 3 mg par 85 g), de la volaille (2 mg par 85 g de dinde à viande noire) et du porc (0,5 à 1 mg par 85 g). Les abats comme le foie, sont particulièrement riches en fer. Fournissant plus du quart des besoins quotidiens d’une femme adulte, le foie de bœuf est incroyablement riche en fer (5 mg par tranche de 85 g). Le foie de porc est une option encore plus intelligente, car il est légèrement plus maigre et contient plus de fer (environ 15 mg par portion de 85 g) et de vitamine C. Assurez-vous de manger du foie avec modération, car son taux de vitamine A élevé peut vous mettre au-dessus de la limite recommandée si vous mangez trop.

 

Les huîtres, les moules et les palourdes

Allez-y et faites-vous plaisir avec l’apéritif de fruits de mer – il contient un côté généreux du fer ! Les mollusques bivalves, comme les palourdes, les moules et les huîtres, contiennent une quantité importante de nutriments (plus du zinc et de la vitamine B12). Cinq huîtres moyennes libèrent plus de 3 mg de fer.

 

Si les huîtres, les moules et les palourdes ne font pas partie de votre menu habituel, les poissons à nageoires communs – comme l’aiglefin, le saumon et le thon – contiennent du fer, mais pas autant que les mollusques.

 

Les pois chiches

Ces légumes fournissent à votre corps près de 5 mg de fer par tasse, plus une dose consistante de protéines, ce qui en fait une option intelligente pour les végétariens. Les pois chiches (également appelés haricots garbanzo) constituent un ajout délicieux aux salades et aux plats de pâtes et peuvent constituer un moyen inattendu de mélanger la salsa. Si vous n’êtes pas fan de la texture, réduisez en purée les pois chiches pour créer un houmous maison riche en fer ! Ajouter du jus de citron à votre houmous augmentera la teneur en vitamine C de la collation et aidera votre corps à absorber plus facilement le fer non hémique des légumes.

 

Les céréales de petit déjeuner fortifiées

Un petit bol de céréales est votre choix ? Optez pour une version enrichie pour commencer votre journée avec une dose de fer. Vérifiez l’étiquette nutritionnelle pour connaître la quantité de fer par portion : De nombreuses variétés offrent 90 à 100% de la valeur quotidienne recommandée, ainsi que d’autres vitamines et minéraux importants, tels que les fibres, le zinc, le calcium et les vitamines B.

 
Les graines de citrouille

Ne sous-estimez pas ces petites graines croustillantes. Une portion de 85 g de cerneaux de graines de citrouille contient plus de 2 mg de fer, ce qui donne un coup de pouce facile en fer à divers plats. Ajoutez les graines à la préparation maison, au pain ou aux muffins, ou utilisez-les comme nappage de yaourt croustillant, de céréales ou de salade. Ou essayez-les seuls pour une collation rapide et saine. (Ces 85 g de graines contiennent également près de 10 grammes de protéines inhibant la faim.)

 

Le soja

85 g de soja contient plus de 4 mg de fer. De plus, elles constituent une excellente source de minéraux importants comme le cuivre, qui contribue à la santé de vos vaisseaux sanguins et de votre système immunitaire, ainsi que du manganèse, un nutriment essentiel impliqué dans de nombreux processus chimiques dans le corps. En outre, le soja (également appelé edamame) est riche en protéines et en fibres, ainsi que de nombreuses vitamines et acides aminés.
Les haricots noirs

Ils servent 4 mg de fer pour chaque 85 g. Vous cherchez des moyens d’incorporer des haricots dans les repas ? Ajoutez des haricots à une salade, mettez-les en purée dans une trempette pour les manger avec des légumes crus ou mélangez-les à un sauté. Les possibilités de recettes pour une boîte de haricots noirs sont infinies ! Et si vous recherchez plus de variété, les haricots rouges, pinto et fava ont également du fer.

 

Les lentilles

Un autre légume digne d’une mention honorable dans le département du fer est la lentille. Les lentilles cuites offrent plus de 6 mg de minéraux chaque 85 g et sont chargées de fibres qui vous remplissent, peuvent aider à réduire le cholestérol et à stabiliser votre glycémie. Les lentilles sont également un ingrédient extrêmement polyvalent dans la cuisine – elles sont un excellent ajout à tout, des soupes et des salades aux hamburgers et au chili.

 

Épinards

Les épinards crus et cuits sont d’excellentes sources de fer, bien que la cuisson des épinards aide votre corps à absorber plus facilement ses nutriments. Seulement 100 g d’épinards cuits contient plus de 7 mg de fer, ainsi que des protéines, des fibres, du calcium, des vitamines A et E.

 
Les graines de sésame

Les graines, qui contiennent 24 mg de fer pour 100 g, regorgent d’éléments nutritifs essentiels, comme le cuivre, et contiennent également du phosphore, de la vitamine E et du zinc. Une façon simple d’incorporer les graines à votre alimentation est de les ajouter à une salade : chaque cuillère à soupe saupoudrée ajoutera plus d’un milligramme de fer à votre compte quotidien.

 

 

 

N’abusez pas des compléments

Une alimentation équilibrée avec de bonnes proportions d’aliments riches en fer vous évitera l’anémie ou vous aidera à la combattre mais, faites attentions ! L’empoisonnement au fer se produit lorsqu’une grande quantité de fer est absorbée en une fois. Vérifiez de temps en temps votre taux et allez-y mollo sur les compléments en fer

La spiruline bio, ses bienfaits, ses propriétés et la posologie

 

La Spiruline bio

La spiruline est une algue qui se présente, une fois déshydratée, sous forme de poudre bleue- verte. Connue depuis plusieurs milliers d’année, elle se développe en eau douce et chaude, et est même cultivée dans certains lacs de Chine, d’Inde, du Tchad ou du Mexique.

spiruline

La spiruline est reconnue pour 1) aider à augmenter le tonus et la vitalité chez les sportifs et 2) pour aider à lutter contre les fatigues passagères. Lire la suite…