Sport, Battements Cardiaques et Espérance de Vie

Le sport pourrait-il être un facteur d’allongement de la durée de vie, c’est une question qu’en tant que pratiquant, on peut naturellement se poser.

A partir l’hypothèse ô combien simpliste selon laquelle la durée de vie serait uniquement liée au nombre de battements cardiaques, voici une analyse comparative simple :

  • Prenons le cas d’une personne sédentaire, dont la fréquence cardiaque moyenne au long d’une journée est de 75 bpm (moyenne sur l’ensemble de la journée, y compris sommeil, marche, travail…). En une journée, le cœur de cette personne battra 108 000 fois, et 39 420 000 fois en une année.

Battements coeur

  • Prenons désormais le cas d’un sportif de niveau moyen, dont la fréquence cardiaque moyenne au long d’une journée, grâce à son entraînement, est passée de 75 à 65 bpm. En plus de cela, ce sportif s’entraîne 12 heures par semaines (soit 102 minutes par jour) à en moyenne 70% de sa fréquence cardiaque maximale qu’on estimera à 130 bpm. En une journée, le cœur de ce sportif battra 100 230 fois (102*130 + 1338*65 = 13 260 + 86 970) et 36 583 950 fois en une année.

Le sportif, malgré son activité cardiaque accrue lors de son entraînement, économisera 2 836 050 battements par an, soit 7% qui correspondent à 25 jours de ses battements cardiaques annuels. En se basant sur le postulat de départ, cela pourrait potentiellement augmenter sa durée de vie de 25 jours par an.

battements-de-coeur

J’en conçois, le calcul est très basique et beaucoup d’hypothèses sont émises afin de rendre le raisonnement simple. Néanmoins, en partant sur ce constat, le sport aurait bel et bien tendance à réduire les sollicitations cardiaque au cours des années, source potentielle d’augmentation de la durée de vie.

Deux questions pourraient alors naturellement se poser :

  • La fréquence cardiaque de repos ne pouvant descendre indéfiniment, qu’en est-il lors des sportifs réalisant de grosses charges d’entraînement ?
  • Le cœur peut-il être « abimé » lors d’exercices à trop haute intensité en atteignant des seuils supérieurs à 95% de la fréquence cardiaque maximale ?

1 comment on “Sport, Battements Cardiaques et Espérance de Vie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *