Test du Maillot Castelli Perfetto Light

La marque italienne Castelli, bien connue dans l’univers cycliste, a chaque année pour habitude de proposer des produits innovants à son catalogue. Après la fameuse Gabba, c’est au tour du maillot Perfetto light de venir compléter la large gamme du fabricant de textile.

Castelli Perfetto light

Le jersey Perfetto light se place, en termes d’utilisation, à mi-chemin entre les maillots légers et les vestes de mi-saison (dont on peut considérer que fait partie la Gabba). Sa spécificité est d’être utilisé comme un maillot manche courte dans des conditions pouvant être changeantes, par exemple sous une légère pluie ou lorsque les températures peuvent varier (lors d’un départ dans la fraîcheur matinale, d’une descente de col…). Il est fait pour couvrir une large palette de conditions climatiques, petit descriptif dans la suite.

Sur la partie avant, le Perfetto Light est composé d’un tissu windstopper léger tandis que le dos est confectionné en tissu nano light Pro. Celui-ci est imperméable et assure une bonne évacuation de l’humidité. C’est ce mixage de matière qui donne au maillot sa large palette d’utilisation sur des conditions variées.

La coupe du Perfetto light est, comme la plupart des poduits Castelli, très ajustée. Cela pourra en faire un maillot serré, si entre deux tailles, vous décidez de prendre la plus petite. Le tissu est néanmoins très extensible et permettra l’ajustement de la coupe près du corps.

Tissu Perfetto Light

Le maillot dispose également de tout un tas de petits détails qui sont l’apanage des produits Castelli. On appréciera l’extension en partie basse du dos qui protégera votre cuissard des éventuelles éclaboussures, les trois poches profondes dans le dos, le col relevé qui, une fois la fermeture éclaire relevée, vous protégera le cou, ou encore les finitions et les coutures de qualité.

Dos Perfetto Light

J’ai toujours privilégier le port de ce maillot lors de sorties matinales où les températures n’étaient pas trop élevées et lorsque de légères pluies printanières était prévues. Au delà de 20°C, il faudra privilégier au Perfetto Light des maillots plus légers et plus aérés sous peine de rapidement être en surchauffe. Sous les bruines et légères pluies qu’on peut rencontrer à la mi saison, le Perfetto light offre une excellente protection du même type que la Gabba. Je n’ai cependant pas subis de forte pluie avec ce maillot et ne suis pas en mesure de dire comment il protège dans ce type de conditions.

pub

Effet coupe-vent, respirabilité, élasticité et revêtement déperlant, voici ce que nous propose Castelli avec ce maillot Perfetto light. Disponible en 5 coloris différents, il est vendu autour de 150€, ce qui en fait un maillot relativement cher mais qui sera rapidement rentabilisé par ses larges possibilités d’utilisation.

9 comments on “Test du Maillot Castelli Perfetto Light”

  1. nfkb Répondre

    Ne trouves tu pas qu’avec ces vêtements à tout faire on finit par ne plus savoir quand les mettre ?

    Je veux dire : s’il y a une petite bruine, maillot léger séchera vite donc inconfort très passager, si grosse pluie ce genre de maillot ne suffit pas. Si froid le matin, tu ne préfères pas démarrer avec un petit coupe-vent facile à mettre dans la poche ?

    • Pierre M Répondre

      Vu comme ça oui. Mais le Perfetto light ne joue pas sur le même terrain que les maillots légers. Il est adapté à des températures plus fraîches qui to’bligerait à mettre un sous-maillot qui respire moins. Quant au coupe-vent, tu n’as pas forcément le temps de l’enlever en course.

      • nfkb Répondre

        ok, je ne connais pas la course, je veux bien te croire ! (mais la force de l’appartenance à un club ne pousse-t-elle pas à porter ses couleurs en compèt ? <- Monsieur avocat-du-diable)

        Concernant les sous-maillots, que penses tu des maillots ajourés (en mesh) ? Je trouve ça plutôt efficace, je n'ai pas l'impression qu'ils prennent l'humidité comme un maillot en coton ou en mérinos. Je n'ai pas encore essayé par temps chaud et j'ai du mal à croire à l'argument de l'évacuation de la transpi mais par temps intermédiaire, je trouve ça rudement bien. Par contre la longévité ne doit pas être terrible (j'ai déjà des petits défauts dans le mien acheté cet hiver)

        • Pierre M Répondre

          A vrai dire, je n’ai encore jamais testé ce type de maillot mais je vais essayer d’en trouver histoire de me faire une idée.

          • nfkb

            on voit quelques pros avec, même l’été, j’ai du mal à croire qu’il porte ça pour une raison marketing. Certains doivent apprécier

  2. Julien Répondre

    Bonjour et merci de cette article.
    J’ai ce maillot depuis peu car l’automne arrive et les températures matinales commencent à se faire fraîche bien qu’on dépasse encore les 20 degrés en fin de sortie… Ma question est: Y a-t-il un intérêt à investir dans une Gabba 2 convertible si on a déjà le Perfetto Light?

    • Pierre M Répondre

      La Gabba 2 sera plus chaude et plus adaptée à des températures froides (en dessous de 10°C). Qui plus est avec les manches longues que le maillot Perfetto n’a pas, il restera juste dès que les températures tomberont. Donc à mon sens oui il y a un intérêt à avoir les deux produits qui ne sont pas prévus pour les mêmes conditions.

  3. Julien Répondre

    Merci de cette réponde rapide…
    Pour faire simple je suis muni d’un maillot perfetto Light et de manchettes nanoflex (le tout neuf encore jamais porté) selon vous donc un gabba convertible n’est pas dénuée d’intérêt? Je vie dans une région clémente (Carcassonne)
    Mon but est de continuer à rouler cette hiver, car à chaque fois je ralenti faute d’équipements et perd donc du niveau et en mars c’est l’horreur, comme on dit il n’y a pas de mauvaise météo que de mauvais équipements…
    Pourriez vous approximativement me donner des températures d’utilisation pour le perfetto et le gabba convertible
    Au prix de l’investissement j’aimerai ne pas me tromper.
    Je pense aussi vélotafer train allée retour vélo 1 à 2 fois semaine donc entre 40 et 90km suivant jusque ou je roule et aimerai que la météo ne soit plus une excuse à mon de courage de fin de journée
    Cordialement

    • Pierre M Répondre

      La Perfetto est plutôt adaptée a des températures et météo changeantes autour de 12 à 18°C tandis que la Gabba sera bien pour des températures en dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *