Le Vélo à l’Ile Maurice

J’ai récemment eu la chance de passer quelques bons moments dans une destination connue pour son tourisme, l’Île Maurice. Participant à l’Indian Ocean Triathlon, j’ai également profité de ces journées au soleil pour faire, entre sessions de kitesurf, de snorkling et de farniente, du vélo même si cela n’était pas le but premier de ces vacances.

Parti avec ma traditionnelle carte papier de la dite destination, et installé au Sud de l’île, j’ai ainsi planifié quelques sorties. Maurice n’étant pas réputé pour être une destination vélo, j’y suis allé avec quelques à priori en ce qui concernait la possibilité de pratiquer le cyclisme, à priori rapidement balayés dès ma première sortie.

velo-ile-maurice

L’Île Maurice à Vélo

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’Île Maurice est une ancienne colonie britannique, on roule donc à gauche. Passé ce point, les routes ressemblent à n’importe quelle autre destination où j’ai pu pratiquer le vélo. Les revêtements sont de très bonne qualité et les routes larges. Quant à la conduite des Mauriciens, elle restera assez sûr pour les cyclistes. Ils prennent généralement assez larges pour vous doubler, mettront parfois un petit coup de klaxon pour vous prévenir, et attendront d’avoir suffisamment de visibilité avant de vous dépasser. Il faudra cependant se méfier des nombreux chiens qui traînent le long des routes : ils ne sont pas méchants mais ne regardent pas avant de traverser.

Néanmoins, les routes sont assez peu nombreuses sur l’île (mais donnent lieu à des paysage splendides), ce qui oblige à emprunter bien souvent les mêmes lors des sorties successives. Pour ce qui est du relief, si vous ne restez pas sur la côte, il faut savoir que ça grimpe. Depuis le Sud, le principal endroit où aller est le parc national des gorges de Rivière Noire, donc les points les plus hauts culminent à 770 mètres et les routes autour de 700 mètres. Autant vous dire que lorsque vous partez du niveau de la mer, vous pouvez facilement faire du dénivelé. Et ce dénivelé est loin d’être facile. Les pentes sont autour de 6% moyen, mais certains passages dépassent les 13 ou 14%. Ce relief permet de faire d’en faire de beau terrain d’entraînement au milieu d’un cadre tout simplement magnifique.

A noter également que lors de la saison hivernal (qui correspond à l’été en France) le vent peut être relativement fort. Bien qu’on le sente moins dans les terres et dans les montées, il saura se faire apprécier sur les routes plus découvertes.

Qu’on conclure ?

Faire de l’Île Maurice une destination vélo, non. Mais pratiquer le vélo à l’Île Maurice, oui ! Si vous y partez en vacances et que vous souhaitez y rouler, vous aurez à votre disposition un beau terrain de jeu qui vous permettra de faire des sorties de 2 ou 3 heures. Au-delà, je n’ai pas essayé. En balayant ma carte papier, je n’ai vu qu’un nombre limité de route avec le fameux liseré vert (les routes pittoresques sur lesquels je base mes itinéraires vélo). Les cyclistes se font d’ailleurs assez rares sur l’île. En 4 sorties, je n’ai rencontré qu’en tout et pour tout qu’un couple de triathlètes sur les routes.

A noter également que si vous souhaitez faire du vélo sur l’île, il faudra y aller avec votre propre matériel. La location de vélo de route s’y fait rare, et les hôtels n’auront que des VTT entrée de gamme à vous proposer.

plage ile maurice

Et si vous êtes de passage sur le Sud de l’île, voici quelques traces pour vous guider : Parcours 1, Parcours 2, parcours 3.

3 comments on “Le Vélo à l’Ile Maurice”

  1. caballero Répondre

    Bonjour,
    Je vais participer à l’iot avec mon beau père et mon beau frère et nous aimerions louer un vélo sur place plutôt que d’amener le notre.
    As tu une adresse à nous conseiller?

    Merci d’avance

    • Pierre M Répondre

      Il n’y a malheureusement pas de loueurs de vélo de route sur l’île. Seule restent les VTT mis à disposition dans les hôtels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *