Vélo : Rouler en Groupe en Relais

Rouler en groupe faire partie intégrante de la pratique cycliste. Que ce soit en course ou en entraînement, rouler en se relayant permet d’avancer plus vite tout en s’économisant. En effet, l’impact du vent sur l’avancement du cycliste est énorme, et je parle même pas du vent qui reste l’un de ses plus grands ennemis. Néanmoins, relayer demande de la technique afin d’optimiser la vitesse du groupe.

rouler en peloton

Considérons un groupe de 6 cyclistes roulant à deux de front avec deux cyclistes qu’on observera tout particulièrement : Orange et Gris.

Dans notre cas, le vent sera de 3/4 face droite. Son impact est très défavorable et rendra l’intérêt de bien se relayer plus important. Dans cette configuration, il faut alors rouler le plus serré possible, tant avec le cycliste devant soi que celui d’à côté, et essayer de tourner le plus vite possible. Rien ne sert de prendre de long relais devant, au contraire cela ne fera que ralentir le groupe.

Etape 1 : Orange prends le relais

prendre-un-relais

A ce moment là, Orange doit faire l’effort de passer devant. Afin de le laisser passer, Gris doit couper partiellement son effort. Si gris maintien trop d’intensité, Orange devra fournir un effort bien supérieur pour passer et se fatiguera sans pour autant que le groupe aille plus vite.

Il faut vraiment avoir l’image de deux colonnes qui translate l’une par rapport à l’autre. Celle de gauche va de l’avant tandis que celle de droite se laisse glisser en arrière.

Etape 2 : Orange a pris le relais et se rabat devant Gris

se-rabattre-apres-relais

Orange dépasse gris. A son tour de rejoindre le colonne de droite en se rabattant. A ce moment, Orange maintien son effort, Gris se laisse toujours glisser en arrière. Le cycliste bleu qui suit Orange reste bien dans son sillage, et profite de l’abri simultané de Gris et Orange pour conserver son énergie.

Etape 3 : Orange se laisse glisser et laisse le relais

laisser-relais

Orange vient de fournir son effort. A son tour de se laisser glisser en arrière pour récupérer, tout en continuant à protéger les cyclistes de la ligne de gauche du vent. Chose important : bien qu’il ne fasse plus l’effort, son rôle reste très important dans le groupe car il cache les autres cyclistes du vent et leur facilite la tâche pour passer devant.
pub
Etape 4 : Gris et Orange se laissent glisser 

suivre-relais

Gris et Orange se laissent glisser pendant que les autres cyclistes du groupe produisent leur effort. Arrivant à la fin de la colonne de droite, Gris doit se décaler à gauche afin de rejoindre la colonne montante. A ce moment là, il lui faudra faire un cours effort afin de se remettre dans le rythme de la colonne moteur du groupe.

Etape 5 : Gris n’a plus qu’à attendre de prendre son relais

finir-relais

Une fois que Gris à rejoins la colonne de gauche, il lui reste à suivre les roues des cyclistes devant lui, qui se décaleront et lui laisseront progressivement la place pour faire son effort et prendre son relais. Notons qu’à chaque instant, Gris est protéger du vent par les cyclistes à sa droite, ce qui lui facilite la tâche et bénéficie à l’ensemble du groupe.

Le mécanisme sera le même avec vent de face, ou vent de 3/4 face gauche. Dans ce dernier cas, il faudra cependant tourner dans l’autre sens afin de protéger et faciliter le passage de chaque cycliste au moment où il prend son relais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *