Blog

Les Trois Composantes de la Course à Pied

Dans le sport qu’est la course à pied, qu’elle soit pratiquée de façon sèche ou dans le cadre d’un triathlon, nous cherchons tous à courir le plus vite possible et le plus longtemps possible. Cette quête de vitesse et d’endurance, caractéristique du progrès, est basée sur trois composantes : l’endurance, la vitesse et la résistance. Chacune de ces trois composantes fait intervenir des caractéristiques physiologiques propres qui peuvent être améliorées par des entraînements spécifiques.

course a pied

En alliant les progrès de ces trois disciplines, c’est votre niveau général en course à pied qui se verra amélioré. Regardons un peu plus en détails ce qui s’y cache.

Lire la suite…

Entraînement : le Cycle Préparatoire pour le Triathlète

Dans cet article généraliste, j’évoquais la planification de la saison par des cycles successifs. Je vais revenir plus en détails sur le cycle de préparation générale à faire avant d’entamer le cycle pré-compétitif. Le but de ce cycle préparatoire est de développer ses capacités physiques en passant par un travail spécifique qui ne ressemblera en rien aux allures que vous viserez plus tard dans la saison sur les courses.

FTP vélo

On sait que sur une distance, on est capable de tenir un pourcentage d’une valeur physiologique admissible par le corps. Cette valeurs sera notamment la VMA en course à pied et en natation, et la PMA ou la FTP en vélo. L’idée simple de cette période préparatoire est d’augmenter ces valeurs physiologiques afin d’améliorer les allures que vous pourrez tenir en course.

Lire la suite…

Psychologie et sport : 5 raisons d’avoir confiance en soi

De nombreuses études de psychologie montrent qu’il y a une relation étroite entre la pratique sportive et la confiance en soi. Pourquoi ? Faire du sport brise les résistances mentales, apaise les bobos de l’âme et aide à se sentir mieux. Pour en savoir plus, découvrons ensemble les 5 raisons d’avoir confiance en soi. Allons-y !

Le sport, un excellent moyen contre le manque de confiance

Selon les dires des experts, l’activité sportive booste nos compétences psychologiques, et par conséquent notre confiance en soi.

Pour booster votre confiance en vous, les sports collectifs sont fortement recommandés. Si vous souhaitez pratiquer une activité plus douce, optez pour le yoga.

La pratique sportive révèle nos capacités

« Je suis le plus grand, je l’ai dit même avant de savoir que je l’étais », disait Mohamed Ali. Cette phrase illustre l’assurance qui a permis à ce boxeur de devenir une légende du sport.

Pour les athlètes, la confiance en soi est une vertu qui aide à se transcender. Le sport s’avère un des instruments les plus efficaces pour la cultiver.

Un impact positif sur l’estime de soi

Le sport est l’un des antidotes les plus conseillés contre l’auto dépréciation. Chaque exercice sportif fait est une occasion de vous féliciter et d’être fier de vous.

Le fait de relever les défis sportifs vous permet de repousser les barrières mentales et d’observer l’ampleur de vos capacités. Progressivement, vous améliorez votre confiance en vous.

Une amélioration physique

Les changements physiques découlant de la pratique d’une activité sportive nous procurent un sentiment de bien-être. C’est comme une grande victoire, surtout quand on souhaite perdre des kilos ou prendre de la masse musculaire.

Selon les résultats de plusieurs études psychologiques, les changements physiques apportés par le sport améliorent notre perception de nous-mêmes, ce qui ne peut qu’améliorer notre confiance en soi.

Une résistance mentale affûtée

Pour un grand nombre de sportifs, quel que soit leur niveau, faire une activité sportive est un moyen d’augmenter la résistance mentale et renforcer la confiance en soi.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur le site Abondance Retrouvée ! Le contenu disponible sur le blog est très intéressant, surtout si la thématique de la « confiance en soi » vous intéresse.

L’importance des académies dans l’excellence sportive

L’académie de sport recrute, éduque, forme et protège les joueurs. Améliorer l’excellence sportive : tel est le principal rôle des académies. Nous faisons le point !

Les académies visent l’excellence sportive

Comme déjà précisé ci-haut, les académies mettent tout en place pour atteindre l’excellence sportive. La plupart des académies travaillent dans le but de conduire les footballeurs à la réalisation de leurs projets sportifs et professionnels. Elles forment des sportifs accomplis, mais également des jeunes épanouis capables d’intégrer le monde de l’entreprise.

En général, le rôle d’une académie sportive consiste à recruter, éduquer, former et protéger les sportifs. Elle transmet aussi des valeurs fortes, telles que le respect et la générosité, l’honnêteté, l’éthique des règles de jeux, la citoyenneté, etc.

Si nous parlons par exemple du basketball, Europe Basketball Academy est parmi les meilleures académies dans les quatre coins du monde. Certes, l’objectif de l’établissement est de former des basketteurs, mais aussi des citoyens de demain.

Elles forment des sportifs ayant des valeurs

Les académies sportives sont présentes dans les quatre coins du monde pour former des sportifs intelligents, libres et ayant des valeurs. Elles fournissent beaucoup d’efforts pour aider les joueurs à s’auto-valoriser et prendre en main leur avenir professionnel.

Le travail de la plupart des académies sportives tourne autour d’un seul objectif : préparer les sportifs afin qu’ils atteignent le haut niveau et qu’ils soient repérés par un des clubs. Pour y arriver, les équipes de l’académie mettent tout en place pour :

  • Améliorer de manière spectaculaire la technique et la tactique individuelles des sportifs ;
  • Acquérir le rythme et l’intensité du jeu de haut niveau ;
  • Apprendre à jouer avec concentration et intelligence ;
  • Comprendre et assimiler efficacement les tactiques collectives ;

Par ailleurs, les académies ne négligent pas l’importance de la formation scolaire qui permet aux joueurs d’assurer leur avenir professionnel.

En gros, les académies sportives sont très importantes pour atteindre l’excellence sportive. Ce n’est donc pas par hasard qu’un grand nombre de joueurs de football et de basketball ont été formés dans des académies connues dans les quatre coins du monde.

La technologie RFID et ses utilisations dans les produits de sport

L’identification par radiofréquence ou technologie RFID a fait du chemin. Elle désigne l’utilisation de la communication sans fil pour utiliser les ondes radio afin d’identifier et de suivre des objets. En termes simples, la technologie RFID est toute technologie qui connecte un objet à l’internet pour le suivi et le partage de données. Elle a été utilisée pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale pour différencier les avions ennemis des avions amis. Bien que cette technologie soit toujours utilisée par l’armée, elle s’est étendue à de nombreuses autres industries, y compris le monde du sport.
Comment la technologie RFID fonctionne-t-elle ?
La technologie RFID utilise les plus petites cartes RFID (comme les Xinyetong RFID stickers) qui sont fixées à des objets nécessitant un suivi. Les données sont stockées dans les puces d’étiquettes qui sont lues par les lecteurs RFID. Les utilisations suivantes de la technologie RFID dans les produits de sport expliquent le fonctionnement de cette technologie.
1. Contrôle d’accès et prévention des fraudes
Les produits de technologie sportive qui exploitent la RFID peuvent contribuer à réduire les frictions lors d’un événement sportif. Les supporters n’auraient plus besoin de transporter de l’argent liquide, de saisir des informations ou d’utiliser un billet papier, car tout se ferait d’une simple pression sur leur poignet. Cela permet également d’éviter la fraude, car chaque bracelet possède son propre code unique qui est pratiquement impossible à contrefaire.
2. Gestion des suites d’entreprise
La plupart des supporters consacrent une tonne de temps et d’argent à leurs équipes préférées pour ne pas manquer un seul match. En ajoutant la bonne touche, il est possible d’activer les bracelets des suites d’entreprise qui offrent l’expérience VIP ultime. Ces bracelets permettraient de déverrouiller les portes et de réduire les coûts du personnel chargé de surveiller l’activité.
3. Paiements sans numéraire
La plupart des gens n’aiment pas transporter beaucoup d’argent avec eux, surtout lors de grands événements. C’est là que la technologie RFID entre en jeu. Elle peut être utilisée pour stocker les informations relatives aux cartes de crédit et faciliter les paiements sans numéraire. Ainsi, les fans éprouveront un sentiment de liberté et pourront dépenser de l’argent librement sans se sentir limités. Les entreprises peuvent en tirer un avantage considérable en proposant des remises et des offres spéciales pour stimuler les ventes.
4. L’expérience du club VIP
En plus de la gestion des suites d’entreprise, la technologie RFID offre aux fans de sport l’expérience d’un club VIP. Les bracelets remis aux fans peuvent être utilisés pour leur donner accès à des privilèges spéciaux qui élèvent leur statut. Par exemple, les bracelets VIP peuvent être utilisés pour accéder à des zones et des avantages exclusifs.
5. Activation de la marque du sponsor
Les clubs sportifs ont du mal à amener les supporters à s’engager avec les sponsors. C’est pourtant là que la technologie RFID peut s’avérer utile. Elle permet de générer un buzz instantané lorsque les participants s’inscrivent à des compétitions et cherchent à obtenir plus d’informations en utilisant leur bracelet. Les sponsors disposent ainsi d’informations essentielles pour faciliter les transactions.

Il n’y a pas de limite à la technologie RFID. C’est l’avenir de l’industrie du sport. Si vous pouvez le penser, il y a de fortes chances que la technologie RFID ait une solution. C’est pourquoi il est crucial d’investir dans cette technologie.

Comment connecter votre tapis de course à Strava ?

Strava est l’un des services de tracking GPS les plus populaires, largement utilisé par les cyclistes et les coureurs mais aussi considéré par certains comme un jeu (tel Archeage Gold). Toutefois, il est possible que certains coureurs finissent par devoir utiliser un tapis de course pour répondre à leurs besoins de course en raison de certaines contraintes.

Le service suit les données en fonction de la distance à l’aide de votre GPS. Or, ces données sont soit inexactes, soit bloquées lorsque vous courez à l’intérieur. Bien que Strava ne puisse pas fonctionner sur les tapis roulants parce qu’il ne dispose pas d’un accès GPS, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas d’autres solutions pour suivre votre kilométrage. Ce post a pour but de vous aider à relier Strava à votre activité sur tapis roulant.
Alors comment pouvez-vous suivre vos activités sur le tapis de course en utilisant Strava ?
Il n’est pas aussi facile de suivre un tapis de course ou toute autre activité stationnaire en utilisant Strava, contrairement au vélo d’extérieur ou à la course à pied qui utilisent le GPS. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il existe encore des moyens de contourner ce problème.
Saisie manuelle
Une façon simple et directe de suivre votre activité sur le tapis est de saisir manuellement votre distance. Vous pouvez utiliser une caméra espion pour surveiller combien de fois vous avez couru sur le tapis ou pendant combien de temps. Cela vous donnera une idée précise des détails importants que vous pourrez ensuite insérer sur Strava pour suivre vos séances sur le tapis de course. D’autre part, si vous avez une Apple Watch ou tout autre appareil ou montre compatible avec Strava, vous pouvez également l’utiliser pour suivre l’activité du tapis.
Étapes faciles pour la saisie manuelle des données
– Trouvez la section “Upload Activity” sur le compte. Elle est facilement repérable grâce à un signe plus orange.
– Ensuite, choisissez “Charger l’activité manuellement”.
– Vous allez entrer le crédit pour la formation ou toute autre activité et le sauvegarder.
Étapes faciles pour marquer l’activité comme stationnaire/ tapis de course
– Trouvez l’onglet “Mes activités”.
– Choisissez “Modifier” dans l’entraînement que vous voulez marquer comme activité de tapis.
– Choisissez “Marquer comme stationnaire”.
Une fois que vous avez inséré l’activité sur le tapis manuellement, elle est enregistrée et incluse dans votre historique de course. Ces étapes vous permettront de garder une trace de l’ensemble de vos activités sur le tapis sans aucun problème.
Alors, où fonctionne le Strava ?
Comme le Strava utilise la technologie GPS, il a des limites. En utilisant la saisie manuelle, vous pouvez ajouter toutes vos informations au site web de Strava. Les cyclistes et les coureurs avancés pourront plus facilement utiliser Strava sur leur appareil intelligent pour obtenir des données précises et efficaces.
Un signal GPS clair
Pour pouvoir suivre votre course, vous devrez sortir de chez vous et activer votre GPS. Strava utilise le mécanisme mis en place par le GPS pour enregistrer vos activités avec précision.
Conclusion
Une fois que vous aurez passé ce poste, vous n’aurez aucun problème pour relier Strava à votre activité de tapis. Vous pouvez désormais courir chez vous ou à l’endroit où se trouve le tapis de course et obtenir des résultats efficaces.

Sport d’endurance : pourquoi opter pour le patin à glace ?

Même si cela peut paraitre difficile à croire, le patin à glace est un sport de glisse qui aide à travailler efficacement l’endurance. Il est très populaire à cause de sa grande accessibilité, de son côté ludique et des multiples bienfaits qu’il procure à l’organisme. Quels sont ceux-ci et comment se lancer dans cette activité sportive ?

Qu’est-ce que le patin à glace ?


Le patin à glace est une activité qui consiste à glisser sur une surface gelée à l’aide de chaussures spéciales, également appelées patins à glace. Autrefois utilisé comme moyen de locomotion et de chasse, il est aujourd’hui pratiqué comme sport de loisir et regroupe plusieurs disciplines olympiques. Au nombre de celles-ci, on peut citer :

  • le patinage artistique ;
  • le patinage de vitesse ;
  • le hockey sur glace ;
  • ou encore la danse sur glace.

Le patin à glace peut être pratiqué individuellement ou en famille, et ce, dès l’âge de cinq ans. Il est cependant interdit aux femmes enceintes et aux personnes âgées de plus de soixante-cinq ans à cause des risques de chute.

Pour quelles raisons faire du patin à glace ?

La pratique régulière du patin à glace présente de multiples avantages. C’est une activité qui renforce aussi bien le physique que le mental. Elle développe la prestance et l’équilibre et permet ainsi d’acquérir une bonne posture. Toutefois, il vous faudra disposer des meilleurs patins à glace si vous voulez obtenir un résultat optimal.

Ce sport sollicite fortement les muscles du tronc et des jambes tout en alternant les efforts effectués par ceux-ci. Votre souplesse s’en trouvera améliorée et vos muscles seront tonifiés. Cela aura pour effet d’affiner votre silhouette et de réduire l’accumulation de graisse dans plusieurs parties de votre organisme. C’est donc un excellent moyen pour maintenir son poids ou pour en perdre.

La dépense d’énergie engendrée par la pratique du patin à glace fera mieux travailler vos systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Le cœur, plus performant, fournira moins d’effort au repos et les poumons absorberont une plus grande quantité d’air. Cela améliorera votre souffle et décuplera votre endurance.

Pratiquer du patin à glace, c’est également prévenir certains maux. En effet, cet exercice permet de renforcer le système osseux et de se prémunir contre l’ostéoporose qui fragilise les tissus des os. En outre, selon certaines études il serait aussi possible de lutter contre l’incontinence urinaire grâce à ce sport.

En ce qui concerne le mental, faire du patin à glace développe la concentration et l’autodiscipline. Elle aide aussi à améliorer la confiance en soi, les réflexes ainsi que la coordination des mouvements. L’intelligence spatiale (perception de l’environnement autour de soi) s’accroit et la vitesse de réaction augmente.

Comment faire du patin à glace ?

La pratique du patin à glace requiert beaucoup de patience ainsi qu’une préparation minutieuse.

Préparer l’équipement

Il faut s’assurer de choisir un équipement de qualité pour pouvoir patiner dans de bonnes conditions et en toute sécurité. Il est essentiel de trouver des patins ajustés à vos pieds et qui vous fourniront le maximum de confort. S’ils sont trop grands, vous risquez une entorse. S’ils sont de mauvaise qualité, vous vous exposez à une blessure plus grave.

N’hésitez donc pas à essayer plusieurs marques et pointures afin de trouver la chaussure à patin qui vous conviendra le mieux. À cet effet, TopTech Avis vous propose des comparatifs simples afin de trouver les produits proposant le meilleur rapport qualité-prix. Cela vous permettra de choisir judicieusement vos patins à glace.

S’équiper correctement pour le patin à glace, ce n’est pas seulement porter les chaussures adéquates. Il faut aussi protéger les autres parties du corps. Ainsi, assurez-vous de porter des vêtements légers qui vous permettront de vous mouvoir facilement. Vous aurez à transpirer abondamment et ils ne doivent pas vous alourdir en étant mouillés.


Évitez les gros pulls ou les jeans rigides. Optez plutôt pour des vestes légères ou des sweats, des collants ou des leggings confortables et de bonne taille. En outre, vous devez vous équiper :

  • d’un bonnet ou d’un casque ;
  • de gants ;
  • de protège-coudes ;
  • et de protège-genoux.

Ne négligez aucun équipement, car prudence est mère de sûreté. Ainsi, vous préviendrez les blessures graves en cas de chute. Quand tout sera prêt, vous devrez apprendre les techniques de base du patin à glace.

Apprenez à tomber et à vous relever

Les chutes sont presque inévitables dans ce sport, surtout si vous débutez. Il vous faudra donc apprendre à tomber de la bonne manière pour minimiser les risques de blessure. Il ne s’agira surtout pas de vous laisser tomber chaque fois que vous vous sentirez perdre l’équilibre ! Il faudra plutôt vous entrainer à acquérir les bons réflexes afin d’anticiper les chutes.

Quand vous aurez chaussé vos patins, dirigez-vous vers un coin en vous accroupissant, puis tombez sur le côté en vous penchant en avant les mains sur les cuisses. Roulez sur vos mains et vos genoux dès que vous tombez au sol, ensuite mettez-vous en position assise. C’est le moment de vous accroupir, et pour finir, relevez-vous progressivement en vous appuyant sur vos mains. Vous aurez plus confiance en vous en répétant ces gestes.

Apprenez à glisser

Pour pouvoir bien glisser, il faut que votre posture soit impeccable. Pour ce faire, votre corps doit toujours être penché vers l’avant et vos jambes fléchies. Glissez lentement sur la patinoire en vous appuyant sur votre jambe faible afin de propulser la plus forte. Changez de jambe tout en vous laissant porter par la glace. Peu à peu, vous vous habituerez à cette sensation.

N’hésitez pas à pratiquer avec des amis. Vous pourrez ainsi vous tenir par la main et vous maintenir mutuellement en équilibre. Il faut aussi savoir que sur une patinoire, il y a très souvent un sens pour patiner. Patiner à contresens peut s’avérer dangereux. Apprenez donc à observer les patineurs plus expérimentés pour connaître le sens de patinage.

Apprenez à freiner

Une autre étape importante dans l’apprentissage du patin à glace est le freinage. Il vous sera utile aussi bien pour éviter la collision avec un obstacle qu’avec un autre patineur. Deux choix s’offrent à vous, le freinage en chasse-neige ou le dérapage. Pour débuter, le chasse-neige est le plus adapté. Il consiste à placer les talons vers l’extérieur et la pointe des pieds vers l’intérieur.

Lorsque vous serez plus expérimenté, vous pourrez pratiquer le dérapage qui revient à placer ses pieds perpendiculairement à l’axe de sa trajectoire.

En mettant en pratique ces quelques conseils, vous apprendrez plus facilement à patiner. Ainsi, vous améliorerez grandement votre endurance.